Laurence Reynolds

Laurence Reynolds

dates de séjour

01/01/2015 - 31/05/2016

discipline

Sociologie

fonction

Chercheur

organisme

John-F.-Kennedy Institut, Freie Universität Berlin

pays d'origine

Allemagne

projet de recherche

Des transitions contestées ? La transition énergétique du Royaume-Uni dans le Nord- Ouest de l'Angleterre

Cette recherche examinera la transition énergétique au Royaume-Uni, en mettant l'accent sur la région métropolitaine de Liverpool et le Nord-Ouest de l'Angleterre. L'objectif est de procéder à une évaluation des capacités dont peut faire preuve la société britannique contemporaine à opérer une transition énergétique. Cela impliquera un examen des arrangements économiques, des formes de gouvernance et de l'étendue de la participation de la société civile associée à diverses formes de la transition énergétique. Une analyse critique sera entreprise de la capacité des formes actuelles de gouvernance à coordonner et orienter les différentes initiatives industrielles, financières et administratives, celles de la société civile comprises, vers une transition systématique. Des perspectives théoriques empruntées aux études sociotechniques sur la transition, à la sociologie de l'environnement, à la géographie urbaine et à l'économie politique seront utilisées pour repérer les facteurs qui pourraient dans ce contexte être un obstacle à un changement du régime énergétique – ou le favoriser. Afin d'évaluer les capacités de construction et de maintien d'un large consensus social en faveur de la transition, l'étude explorera les différents «imaginaires de transition» articulés par les différents acteurs, et s'attachera à découvrir les attentes et représentations sociales qui entourent les projets technologiques. Cela nous mènera à une dernière tâche, celle d'examiner les conditions de possibilité d'une délibération publique large et approfondie sur la transition énergétique dans la société britannique.

biographie

I work at the intersections of environmental sociology, political economy and science and technology studies (STS) to address the production and governance of new and emerging technologies.

Other strands of my work include a history of the biosciences and their relationship with wider transformations of the capitalist mode of production, focusing especially on the processes that lead to the development of herbicide resistant genetically modified (GM) crops.
This connects to another strand of my work that examines modes of governance of emerging technologies, especially through my research on public participation around the GM controversy.

I have a PhD from Essex (Sociology, 2010) on the technosocial  struggles around the development and contestation of agricultural biotechnology (supervisor: Ted Benton). I also have an MA (Distinction) in Science and Technology Studies and a BA (First Class) in Politics and History.

institut

01/02/2011