Orkhan Mir-Kasimov

Orkhan Mir-Kasimov
pas labex
pas Eurias

dates de séjour

01/01/2009 - 30/06/2009

discipline

Histoire médiévale

Fonction d’origine

Chercheur associé et chargé de cours

Institution d’origine

CNRS, EPHE (France)

Fonction actuelle

Directeur d'études

Institution actuelle

Institut d'Études Ismaéliennes, Londres (Royaume-Uni)

pays d'origine

Turquie

projet de recherche

Mouvements hétérodoxes en Islam

Mon programme de recherche est centré sur l’étude des mouvements minoritaires "hétérodoxes" situés à la périphérie des grandes écoles théologiques, juridiques, philosophiques et mystiques de l’Islam. L’exploration de cette zone confuse, située à la marge de la tradition islamique et encore très insuffisamment connue, est intéressante à plusieurs points de vue. D’une part, elle contribue à représenter l’Islam comme un corps vivant, dans la diversité de ses aspects doctrinaux, sociaux et politiques. D’autre part, le milieu des mouvements "hétérodoxes" semble particulièrement perméable aux influences venant de l’extérieur du monde musulman, notamment juives et chrétiennes, voire à celles des religions plus éloignées, comme les religions de l’Inde ou le chamanisme turco-mongol. L’étude de ces mouvements peut donc apporter des éléments importants pour une meilleure compréhension des échanges interculturels.
Mon travail de DEA et ma thèse de doctorat étaient consacrés à l’étude d’un mouvement de ce type, le mouvement hurûfî, né en Iran dans la deuxième moitié du XIVe siècle. Mon principal effort a porté sur la reconstruction de la doctrine originelle, pratiquement inconnue jusqu’à maintenant, de ce mouvement, à partir de l’organisation systématique des fragments de textes inédits de son fondateur, Fadlallâh Astarâbâdî (m. 796/1394). Cette reconstruction ouvre des perspectives nouvelles pour les études à venir sur les hurûfî que je précise dans mon programme de recherche. Le programme de recherche historique est structuré selon trois grandes périodes: la communauté hurûfî originelle (deuxième moitié du XIVe siècle), la période de la "communauté éclatée" (première moitié du XVe siècle), et la période de clandestinité (de la deuxième moitié du XVe jusqu’à la fin du XIXe siècle approximativement). La recherche doctrinale suit la division historique, soulignant la nécessité de faire une distinction entre l’oeuvre fondatrice de Fadlallâh et l’évolution ultérieure de la doctrine dans les différentes branches de la communauté divisée. Cette recherche sera accompagnée de l’édition des textes originaux, dont l’état d’avancement est résumé dans une rubrique à part. Enfin, la dernière partie de mon programme de recherche est consacrée aux perspectives de collaboration et aux projets interdisciplinaires.

biographie

 

Né à Bakou, en Azerbaïdjan, Orkhan Mir-Kasimov a fait ses études à l'Université de Moscou, puis à l'Ecole Pratique des Hautes Etudes de Paris. Spécialiste des mouvements hétérodoxes en islam, il a soutenu sa thèse intitulée "Etude de textes hurûfî anciens: l'oeuvre fondatrice de Fadlallâh Astarâbâdî" en novembre 2007, sous la direction de M. A. Amir-Moezzi. Après un post-doctorat à l'Institut d'Études Avancées de Nantes puis à l'Institut für Islamwissenschaft de le Freie Universität de Berlin où il a obtenu une bourse de la fondation Alexander von Humbold, il a enseigné en France à l'Institut national des langues et des civilisations orientales (INALCO) ainsi qu'à l'Ecole Pratique des Hautes Etudes. Il a été chercheur associé au laboratoire Islam Médiéval du CNRS. Les recherches de Mir-Kasimov portent sur l'histoire intellectuelle du Shi'i Islam, l'Islam mystique et le messianisme, et leur rôle dans l'histoire intellectuelle des sociétés musulmanes à l'époque médiévale et moderne

institut