Joseph Bergin

Joseph Bergin

dates de séjour

01/10/2012 - 30/06/2013

discipline

Histoire

fonction

Professeur émérite

organisme

Université de Manchester, Grande-Bretagne

pays d'origine

Royaume-Uni

projet de recherche

Politique et religion en France, de la fin des guerres de religion à la crise janséniste (env 1590 à env 1730)

L’édit de Nantes ne fut qu’une étape provisoire et un seul volet des relations compliquées et conflictuelles entre politique et religion dans la France moderne et, il faut le souligner, gallicane. Encore ne s’agissait-il que d’un seul pan d’un ensemble de relations qui concernaient bien d’autres institutions, acteurs et idées. Pour bien comprendre l’importance et l’histoire ultérieure d’une mesure comme l’édit de Nantes, il faut saisir l’ensemble de ces relations dans la durée. Et si le XVIIe siècle est bien l’héritier des conflits meurtriers du XVIe, il n’est pas que cela, car dans le cadre d’une monarchie plus forte, les rapports entre religion et politique subissent l’impact de nouvelles évolutions. Aussi la re-sacralisation de la monarchie, le puissant renouveau du catholicisme, le conflit janséniste, les campagnes anti-protestantes avant et après 1685, pour ne citer que ceux-là, mobilisent et impliquent un large éventail de forces dont les objectifs peuvent être nettement opposés, mais qui, ensemble, finissent par créer de nouveaux conflits et un nouveau «paysage» politico-religieux au temps du cardinal de Fleury.

biographie

Joseph Bergin, né à Kilkenny en Irlande, en 1948. Il a fait ses études universitaires à Dublin et ensuite à Cambridge (G.B.), où il a obtenu son doctorat en histoire. Entre 1978 et 2011 il enseignait l’histoire moderne à l’Université de Manchester, où il fut titulaire de la chaire d’histoire moderne depuis 1996 et jusqu’à sa retraite en juin 2011. Il fut élu Fellow de la British Academy depuis 1996, et Correspondant étranger de l’Institut de France (Académie des Inscriptions et Belle-Lettres) en 2011. Ses recherches portent sur la France du xviie siècle, il est auteur de nombreux livres et articles sur les relations entre religion, politique et société. Deux livres sur le cardinal de Richelieu furent traduits en français (Pouvoir et fortune de Richelieu (1987) et L’Ascension de Richelieu (1994)). Son dernier livre, Church society and religious change in France 1580-1730 (2009) lui a valu la Médaille des Antiquités de France de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres en 2010. En 2011, il fut élu Correspondant étranger de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres.

 

 

- Church, Society and religious change in France 1580-1730. Yale University Press, May 2009, 506 pages.

 

- Crown, Church and Episcopate under Louis XIV. Yale University Press, 2004, 544 pages.

 

- The Making of the French Episcopate 1589-1661. Yale University Press, 1996, 761 pages.

 

- Richelieu and his Age (volume d’études inédites publiées en collaboration avec Laurent Brockliss). Oxford University Press, 1992, 288 pages.

 

- L’Ascension de Richelieu. Payot 1994, 367 pages (titre original: The Rise of Richelieu. Yale UP, 1991).

 

- Cardinal de la Rochefoucauld. Leadership and Reform in the French Church 1585-1645. Yale University Press 1987, 302 pages.

 

- Pouvoir et Fortune de Richelieu. Robert Laffont 1987, Pluriel 1989, 382 pages (titre original: Cardinal Richelieu: Power and the Pursuit of Wealth. Yale University Press, 1985).

 

-  ‘Three faces of Richelieu: a historiographical essay’, French History, 23 (2009), 517-536.

 

- ‘The King’s confessor and his rivals in 17th century France’, French History, 21 (2007), 187-204.

 

- ‘The Counter-Reformation Church and its Bishops’, Past and Present 165 (1999), 30-73.

 

- ‘Cardinal Mazarin and his Benefices’, French History, 1 (1987), pp. 3-26.

 

- ‘The Decline and fall of the House of Guise as an ecclesiastical dynasty’, Historical Journal, 34 (1982), pp. 781-803.

 

- ‘Le Bon usage de l’argent. Le christianisme et l’argent aux xvii et xviii siècles’, in Histoire générale du christianisme du xvi siècle à nos jours, ed Jean-Robert Armogathe and Yves-Marie Hilaire (Paris 2010), 195-215.

publications

Joseph Bergin
01/05/2013

institut