Pekka Hämäläinen

Pekka Hämäläinen

dates de séjour

01/08/2010 - 30/06/2011

discipline

Histoire

fonction

Professeur agrégé des Régions frontalières, Americains indigènes, et d’histoire de l’environnement

organisme

Université de Californie, Santa Barbara (États-Unis)

pays d'origine

États-Unis

projet de recherche

Les formes du pouvoir : frontières, régions frontalières, territoires médians et empires en Amérique du Nord, 1600-1900

Les formes du pouvoir offrent une réinterprétation de l’histoire de la puissance, de sa répartition dans les sociétés, de ses configurations spatiales, ses diverses expressions, ses interprétations contestées en Amérique du Nord de l’établissement des premières colonies européennes permanentes à la consolidation de l’hégémonie anglo-américaine à la fin du XIXe siècle.

 

Il s’agit d’un projet interdisciplinaire qui met en avant des problèmes clés qui, ces dernières années, sont apparus au coeur des études historiques et humanistes. Il s’agit notamment de repenser les trajectoires et les conséquences du colonialisme européen, l’éventualité du changement historique, les intersections entre les grandes ententes structurelles de puissance et celles plus locales, la formation de l’identité, dans des contextes interculturels fluides, et la construction de nouvelles formes narratives qui mélangent les modes d’explication sociaux et culturels.

 

En mettant l’accent sur l’action et la création de sens des autochtones, le projet conteste les interprétations traditionnelles eurocentrique des relations interculturelles, de l’expansion coloniale et de la construction d’un empire en Amérique du Nord et ailleurs.

biographie

Pekka Hämäläinen est professeur agrégé des Régions frontalières, Americains indigènes, et d’histoire de l’environnement à l’université de Californie, Santa Barbara.

 

Il a obtenu son doctorat de l’université d’Helsinki en 2001 et a été résident au Centre William P. Clements d’études du Sud-Ouest à l’université Southern Methodist, au Collège d’Helsinki d’études avancées, et au Centre d’Etudes avancées des Sciences comportementales à l’université Stanford.

 

Ses écrits ont paru dans la revue American Historical Journal of American History, William et Mary Quarterly, Western Historical Quaterly. Il est l’auteur de L’Empire Comanche (Yale, 2008), qui a reçu de nombreux prix et reconnaissances, dont le Bancroft Prix de l’histoire américaine, le Merle Curti Prix en histoire sociale, culturelle et intellectuelle américaine, et la reconnaissance de l’excellence avec le Prix Cundill International en histoire à l’université McGill.

vidéos

institut