Huricihan Islamoglu

Huricihan Islamoglu

dates de séjour

01/01/2017 - 31/03/2017
01/01/2015 - 31/03/2015
02/01/2012 - 30/06/2012

discipline

Histoire

fonction

Professeur

organisme

Université Bogazici, Istanbul, Turquie

pays d'origine

Turquie

projet de recherche

Contester la règle de droit : la règle du marché et la justice sociale dans le 18e et 19e siècles

Projet de recherche 2016-2017

Le travail de Huri ISLAMOGLU au sein de l’Institut d’Etudes Avancées de Nantes porte sur trois points liés les uns aux autres.

Le premier concerne le droit et son rapport au gouvernement et à la politique, c’est-à-dire la dimension vivante du droit. Il s’agit d’une problématique particulièrement importante dans le monde d’aujourd’hui où le sortilège libéral de la fin du xxe et du début du xxie siècle, avec ses présupposés libre-échangistes sur l’économie et la société, et leurs relations au droit et au gouvernement, se trouvent soumis par le monde entier à un examen minutieux depuis la crise de 2008 dans les pays occidentaux (Europe et Etats-Unis).

Dans un second temps, il est important d’examiner les dynamiques sociétales et l’économie politique qui sous-tendent les lois et le gouvernement, tant dans les sociétés développées que dans celles en émergence, plus précisément il s’agit de se poser les questions suivantes : qui est inclus dans l’arène de contestation politique et sociétale dont la loi et le gouvernement s’occupent ? qui s’exprime dans la façon dont la loi et le gouvernement façonnent l’activité économique ?

Le troisième point fait référence à la manière dont l’histoire mondiale s’écrit et se conçoit en relation à une critique d’une Weltanschaung libérale et partisane du libre-échange. L’écriture de l’histoire mondiale depuis le xixe siècle s’est faite en association étroite avec l’établissement de l’hégémonie européenne sur les régions non-européennes ; cela a signifié forger des histoires non-européennes qui soient les miroirs de l’histoire européenne, idéalisées en termes de libéralisme et de libre-échange. Une vision binaire de l’histoire mondiale a ainsi renvoyé les régions non-européennes à leurs lacunes pour mettre en avant en Europe la présence d’institutions et de valeurs libérales. Les changements dans l’équilibre global des forces et l’importance croissante des régions non-européennes permettent de repenser les histoires de ces régions en d’autres termes que ceux de leur asservissement à l’Europe et de leur sous-développement, ou encore, ceux de défense nationaliste vis-à-vis de l’adversaire européen.

 

Projet de recherche 2014-2015

Le travail de Huri Islamoglu au sein de l’Institut d’Etudes Avancées de Nantes porte sur trois points liés les uns aux autres.

Le premier concerne le droit et son rapport au gouvernement et à la politique, c’est-à-dire la dimension vivante du droit. Il s’agit d’une problématique particulièrement importante dans le monde d’aujourd’hui où le sortilège libéral de la fin du xxe et du début du xxie siècle, avec ses présupposés libre-échangistes sur l’économie et la société, et leurs relations au droit et au gouvernement, se trouvent soumis par le monde entier à un examen minutieux depuis la crise de 2008 dans les pays occidentaux (Europe et Etats-Unis).

Dans un second temps, il est important d’examiner les dynamiques sociétales et l’économie politique qui sous-tendent les lois et le gouvernement, tant dans les sociétés développées quand dans celles en émergence, plus précisément il s’agit de se poser les questions suivantes : qui est inclus dans l’arène de contestation politique et sociétale dont la loi et le gouvernement s’occupent ? qui s’exprime dans la façon dont la loi et le gouvernement façonnent l’activité économique ?

Le troisième point fait référence à la manière dont l’histoire mondiale s’écrit et se conçoit en relation à une critique d’une Weltanschaung libérale et partisane du libre-échange. L’écriture de l’histoire mondiale depuis le xixe siècle s’est faite en association étroite avec l’établissement de l’hégémonie européenne sur les régions non-européennes ; cela a signifié forger des histoires non-européennes qui soient les miroirs de l’histoire européenne, idéalisées en termes de libéralisme et de libre-échange. Une vision binaire de l’histoire mondiale a ainsi renvoyé les régions non-européennes à leurs lacunes pour mettre en avant en Europe la présence d’institutions et de valeurs libérales. Les changements dans l’équilibre global des forces et l’importance croissante des régions non-européennes permettent de repenser les histoires de ces régions en d’autres termes que ceux de leur asservissement à l’Europe et de leur sous-développement, ou encore, ceux de défense nationaliste vis-à-vis de l’adversaire européen.

 

Projet de recherche 2011-2012

Mon projet vise à contester l’idée qui veut réduire la primauté du droit à une sécurisation des libertés économiques (y compris les droits de propriété et de transactions sur le marché) contre l’intervention de l’Etat et sa politique. Cette conception est associée à un modèle de croissance économique fondée sur le développement du marché datant des 17ème et 18ème siècles en Europe occidentale, en excluant de cet aperçu l’Est qui, dans cette perspective, est dépourvu de droit ainsi que de développement économique. Je soutiens que l’Est et l’Ouest, partageant une compréhension du droit et de la gouvernance qui donne la primauté à l’État dans l’élaboration des lois, répondent de ce fait aux attentes d’acteurs multiples. Cette perspective enracine la loi dans la politique, dans la capacité de ceux qui détiennent le pouvoir d’Etat à répondre aux exigences des différents groupes et à servir de médiateur. Ce faisant, je donne la priorité aux institutions gouvernementales- et non à un fatalisme du marché - pour l’élaboration des environnements commerciaux. Historiquement, ces environnements ont vu le jour, ont prospéré et ont été maintenus pour des considérations de paix sociale ainsi que pour favoriser les demandes individuelles pour le libre marché par le biais de pratiques régies par l’Etat. Je développerai cet argument en relation avec la création historique des environnements commerciaux dans les 18e et 19e siècles dans l’empire ottoman, la Chine des Qing, la Russie avec des regards obliques sur l’évolution en France et en Angleterre.

biographie

Huri ISLAMOGLU a fait des études en économie et en histoire à l’Université de Chicago et à l’Université du Wisconsin à Madison (Etats-Unis). Elle a enseigné à l’Université Technique du Moyen Orient (Ankara, Turquie), à l’Université d’Europe Centrale (Budapest, Hongrie), à l’Université de Californie à Santa Cruz et à Berkeley ainsi qu’à l’Université de New York. Elle est actuellement professeur émérite d’histoire économique à l’Université Boğaziçi d’Istanbul et, depuis 2008, professeur invitée en histoire à l’Université de Californie à Berkeley.

Elle a été membre du Comité pour le Moyen-Orient du Conseil de la Recherche en Sciences Sociales (SSRC, Etats-Unis) de 1989 à 1995. Elle a participé aux comités de rédaction des revues suivantes : The Journal of Historical Sociology, Social and Legal Studies, Toplum ve Bilim. Elle a été Fellow à l’Institut Droit et Société et membre du projet sur les géographies de l’injustice à la Faculté de droit de l’Université de New York; Fellow du St.Antony’s College à Oxford (1995), du Wissenschaftskolleg zu Berlin (1997-98) et du Collegium Budapest (2006).

Elle s’intéresse aux domaines de l’histoire économique comparée, de l’économie politique, de l’histoire du droit, de l’histoire agricole et des politiques agricoles, de la mondialisation agricole et de la gouvernance globale.

 

ISLAMOGLU Huri and PERDUE P. Shared Histories of Modernity in China, India and the Ottoman empire. Routeledge India, 2009, 332 p.

 

ISLAMOGLU Huri. Constituting Modernity: Private Property in the East and West. I.B. Tauris, 2004, 288 p. (Series: Islamic Mediterranean).

 

ISLAMOGLU Huri. Ottoman Empire and the World Economy. Cambridge University Press, 1987, 496 p. (Series : Studies in Modern Capitalism)

 

ISLAMOGLU Huri. State and Peasant in the Ottoman Empire. Brill Academic Publishing, 1994, 293 p. (Series: The Ottoman Empire and Its Heritage - Politics, Society and Economy)

 

publications

Huricihan Islamoglu
01/12/2016

institut