Cyrille Kone

Cyrille Kone
pas labex
pas Eurias

dates de séjour

01/01/2009 - 30/06/2009

discipline

Philosophie

Fonction d’origine

Professeur

Institution d’origine

Université de Ouagadougou (Burkina-Faso)

pays d'origine

Burkina

projet de recherche

Les stratégies de sortie de crise et leurs fondements

La méfiance par rapport à l'amnistie et à la prescription est bien connue, et elle questionne la possibilité du pardon comme recours ou pierre de construction d’un nouvel ordre social. Le doute s’installe durablement quand on prend conscience du caractère "imprescriptible" de certains droits ou crimes, c’est-à-dire, précisément, l’exclusion de la possibilité d’accorder le pardon. Mais comment construire ce nouveau vivre-ensemble sur des rancœurs ? Comment n’avoir pas de rancœur quand le mal est innommable ? Ces deux questions conduisent au cœur de la problématique : en quoi le pardon concerne-t-il l’État de droit ? Y’a-il faute de raisonnement à dire qu’il est son autre, son strict opposé ?

biographie

Docteur en Philosophie de l'université de Strasbourg, Cyrille Koné a effectué sa carrière au sein de l'Université de Ouagadougou, où il a été maître assistant de philosophie, directeur du département de philosophie de psychologie, professeur et maître de conférence, et coordonnateur scientifique de l'UFR Sciences Humaines. De 2002 à 2005, il a par ailleurs été Président du Comité National d'Éthique pour la Recherche en Santé au Burkina Faso. Ses engagements l'ont également amené a assumer la responsabilité du Programme de Coopération Scientifique Inter-universitaire (PCSI) des Universités de Paris 8, Douala et Ouagadougou sur "Médiation et sortie de crise".

Ses recherches couvrent le champs de la philosophie pratique et théorique, et concernent les domaines de l'histoire, de la philosophie, de l'éthique de la recherche en sciences sociales et de la santé, la décentralisation, le développement local et le changement social. 

 

 

 

institut