Denise Dias Barros

Denise Dias Barros
pas labex
pas Eurias

dates de séjour

01/01/2009 - 30/06/2009

discipline

Anthropologie et ethnologie

Fonction d’origine

Professeure

Institution d’origine

Université de Sao Paulo (Brésil)

pays d'origine

Brésil

projet de recherche

Changements, dynamiques de réorganisation sociale et pratiques de soin face à la migration et au tourisme. Etude sur le cas de Songho-Région Dogon

Ma proposition s’articule autour de deux grandes finalités complémentaires :

 

1. La réalisation de la recherche individuelle intitulée: Changements, dynamiques de réorganisation sociale face à la migration. Étude sur le cas de Songho-Région Dogon. Cette recherche vise à analyser les dynamiques de transformations et de réorganisation sociale et culturelle dans le village de Songho face la migration régionale.

 

2. La constitution d’un réseau de chercheurs avec le renforcement d’un Programme de Recherche Thématique et l’élaboration de conventions et de partenariats institutionnels. Outre le travail individuel de recherche (décrit ci-dessous), cette proposition a également un but de création d’un réseau des chercheurs pour réaliser des études comparatives. Elle fait partie d’un projet interdisciplinaire plus large intitulé "Glocal (re)organizations: opportunities, challenges and health in shifting worlds" et qui est en cours d’élaboration. Ce programme de recherche thématique porte sur la réorganisation sociale et culturelle des villages (or villes) dans différents pays face à des facteurs endogènes et exogènes. Songho (objet de la recherche individuelle ici présentée), comme Baharia (Egypte), Yaobou (Côte d’Ivoire), Aiuruoca (Brésil) et Mecula (Mozambique) sont tous des villages qui partagent les même défis du monde contemporain : tourisme, migration (régionale ou internationale), transformation des expressions religieuses et pression exercée par l´Etat. Tous ces environnements ont été témoins des transformations dramatiques pendant les dernières décennies.

biographie

Denis Dias Barros est professeur au département de physiothérapie, audiophonologie et ergothérapie de la Faculté de Médecine de l'université de Sao Paulo (Brésil) depuis 1999. Après avoir obtenu un diplôme d'ergothérapeute et un doctorat en sociologie de l'université de Sao Paulo (Brésil), elle a effectué en 2000 un séjour d'études post-doctorales au laboratoire Systèmes de Pensée en Afrique Noire (CNRS), travaillant sur l'identification et l'analyse des images des Dogon produites et diffusées par les programmes télévisés. Ses thèmes majeurs portent sur les rapports entre folie et société, les négociations culturelles collectives dans les stratégies personnelles de résolution des conflits à l'intérieur de processus de transformations sociales. Elle est également chercheur et membre fondateur de l'ONG Casa das Africas à Sao Paulo (Brésil). 

institut