Gianenrico Paganini

Gianenrico Paganini
labex
pas Eurias

dates de séjour

01/04/2009 - 31/07/2009
01/04/2015 - 30/09/2015

discipline

Philosophie

Fonction d’origine

Professeur

Institution d’origine

Université de Piémont (Italie)

pays d'origine

Italie

projet de recherche

Histoire de la pensée clandestine (de Jean Bodin à Jean Meslier). Judaïsme et Islam dans les réseaux manuscrits philosophiques

Le manuscrit clandestin représente un genre très particulier de la communication philosophique. On peut envisager le Colloquium Heptaplomeres de Jean Bodin, à la fin du XVIe siècle, comme l’archétype du genre, mais les quelques 200 textes répertoriés remontent pour la plupart à la deuxième partie du XVIIe et au siècle suivant. De l’âge libertin au plein épanouissement des Lumières, les manuscrits clandestins traversent une époque de transformations culturelles ; ces textes empruntent tour à tour au scepticisme de Montaigne et de Bayle, au rationalisme de Descartes ou de Malebranche, à la métaphysique spinoziste ou au mécanisme de Hobbes, à la méthodologie empiriste et sensualiste de Locke. Un aspect particulier de cette littérature clandestine est son intérêt pour la comparaison entre les grandes religions de la région méditerranéenne : le Christianisme, le Judaïsme, l’Islam. Au coeur de la recherche il y aura aussi une hypothèse à vérifier : à savoir, si ces textes de critique de la religion ont été capables d’éviter les dangers de l’antisémitisme et de l’islamophobie. On essayera aussi de dégager tout un courant de philosémitisme qui traverse le domaine de la littérature clandestine.​

biographie

Gianni Paganini est professeur d’histoire de la philosophie à l’Université du Piémont (Vercelli) et membre du Centre de recherche de l’Accademia dei Lincei (Rome). Il est spécialiste de la philosophie du XVIIe et XVIIe siècles, mais s’est occupé aussi de philosophie contemporaine (notamment de la philosophie française du XXe siècle). Il a obtenu le Prix Labruyère de l’Académie Française en 2009 pour son livre Skepsis (Paris, Vrin, 2008) et le prix pour la philosophie de l’Accademia dei Lincei en 2011. Il est l’auteur de trente-un volumes et de plus de cent-cinquante articles et chapitres.​

Distinctions

Suite aux recherches effectuées à l'IEA-Paris et qui se sont achevées par l'édition italienne du De motu, loco et tempore de Hobbes (Turin, UTET, 2010), l'Accademia dei Lincei lui a conféré le prix pour la Philosophie, remis par le Président de la République en juin 2011.

institut

01/02/2011