Cornelia Isler-Kerenyi

Cornelia Isler-Kerenyi

dates de séjour

01/04/2012 - 30/04/2012

discipline

Histoire

pays d'origine

Hongrie

projet de recherche

Images de Dionysos en Grèce classique et hellénistique

Il s’agit de la suite de mon livre sur „Dionysos in Archaic Greece: an Understanding through Images" de 2007 qui analyse les images de Dionysos et de son entourage depuis sa première apparition dans la céramique grecque vers 600, jusqu’à la fin du VIe siècle av. J.-C. Dionysos est la figure divine la plus difficile à comprendre pour l’homme moderne et la plus discutée dans les sciences de l’antiquité. Ce dieu - du vin, du théatre, de certains rituels mystériques - était parmi les figures centrales non seulement de la polis d’Athènes où on lui adressait la plupart des festivités majeures de la cité, mais dans tout le monde grec et même chez les Etrusques et par la suite dans le monde romain. Son image, très diffusée soit au niveau officiel des grands monuments publiques, soit au niveau individuel et privé, à été modifiée au cours des siècles, ce qui révèle des changements importants du rôle que l’on lui attribuait dans la vie - et dans la mort - des individus et de la communauté. Ces changements de perception sont particulièrement significatifs au Ve siècle à Athènes, qui par son statut démocratique était devenue alors la cité la plus rayonnante au niveau politique et culturel. Cela n’a pas empêché par la suite que les leaders des royaumes hellénistiques et de l’empire romain se soient également identifiés à Dionysos: un problème que je me propose d’éclaircir par l’analyse des images de Dionysos dans l’art antique entre le Ve et le IIe siècle av. J.-C.

biographie

Cornelia Isler-Kerényi est née à Budapest mais a vécu depuis sa première enfance et fait ses écoles en Suisse italienne. Elle a étudié l‘archéologie classique, histoire ancienne et histoire de l’art à Zurich et à Munich en obtenant son doctorat en 1967 avec une étude iconographique sur Niké, publiée en 1969. Elle a participé à des fouilles archéologiques en Grèce (Samos, Erétrie) et en Sicile (Sélinonte, Monte Iato). Les thèmes principaux de ses recherches et publications scientifiques sont la céramique figurée grecque des VIe, Ve et IVe siècles av. J.-C., les méthodes de lecture de l’art antique, l’histoire des études et des collections archéologiques. Les sujets de ses livres sont entre autres l’imagerie de Dionysos en Grèce à la période archaïque, l’art grec et romain et la Suisse à l’époque romaine. Elle a tenu de nombreux cours et conférences en italien, allemand et français en Suisse et en Italie. Elle a été professeur invité à l’EHESS de Paris, à l’université de Ferrara et à l’université La Sapienza de Rome. Elle a beaucoup publié sur des thèmes archéologiques aussi dans des journaux et des revues qui s’adressent au grand public. En 1997-98 fellow au Wissenschaftskolleg de Berlin, depuis 2000 membre correspondant du Deutsches Archäologisches Institut. En 2002 doctorat honoris causa à l’université de Pécs (Hongrie). Entre 1992 et 2007 membre, puis présidente de la section Culture de la Commission Suisse de l’Unesco.

institut