Abdarahmane N'GAIDÉ

Abdarahmane N'GAIDÉ

dates de séjour

01/10/2013 - 30/06/2014

discipline

Histoire

fonction

Maître assistant

organisme

Université Cheick Anta Diop, Dakar, Sénégal

pays d'origine

Sénégal

projet de recherche

Saint-Louis et ses environs comme espaces de “dilution” identitaire. Histoire partielle des Haratins du Sénégal (XIXe-XXIe siècle)

Anciens esclaves de la société maure, les Haratins n’ont pas été en reste pour profiter de cette situation qui permet aux identités sociales et statutaires de connaître de nouvelles trajectoires dans les agglomérations coloniales naissantes. Il semble, comme beaucoup d’autres anciens esclaves qui profitèrent de la loi française d’abolition de 1848, que les Haratins arrivèrent en masse dans la ville de Saint-Louis et ses environs pour échapper non seulement aux rigueurs que leur impose leur condition mais aussi profiter de cette nouvelle économie en construction et de la nouvelle culture émergente.

Comment et dans quel contexte faut-il ranger l’arrivée massive des Haratins dans l’espace saint-louisien et ses environs ? Comment ont-ils agi pour s’octroyer de nouvelles identités capables de leur permettre de s’intégrer progressivement dans la société wolof ? Quels héritages restent-ils des premiers arrivants ? Quelle identité se donnent aujourd’hui leurs descendants ? Quel est la part qu’occupe le passé esclave dans les mémoires individuelles et collectives ? Quel rôle joue l’adoption de patronymes locaux non seulement dans leur “dilution” ethnique mais aussi statutaire ? Quel serait la part de la proximité chromatique dans cette conversion des statuts et des conditions ?

Ce sont là autant de questions qui nécessitent des investigations de terrain poussées dans la zone de Saint-Louis et ses environs, mais aussi dans d’autres parties du Sénégal où leur présence est attestée depuis des siècles.

biographie

Abdarahmane NGAÏDÉ est historien. Il est maître-assistant au département d’histoire de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar. Il est l’auteur de plusieurs articles publiés dans des revues spécialisées et de nombreuses contributions dans des ouvrages collectifs. Il est également essayiste, romancier et poète. Il est membre suppléant du comité exécutif du Conseil pour le Développement de la Recherche en Sciences Sociales en Afrique(CODESRIA) depuis décembre 2011. Il prépare un livre-entretien avec le Professeur Boubacar Barry, historien. Il a publié sa thèse, intitulée L’esclave, le colon et le marabout, Le royaume peul du Fuladu de 1867 à 1936, aux éditions l’Harmattan en novembre 2012, et il est en train de publier un roman Une nuit à Madina Do Boé ainsi qu’un recueil de poème Je… Kréyòl.

 

Bibliographie sélective

N’GAIDE, Abdarrahmane. Archéologie partielle du sens des discours autour de l’esclavage. Cours Nouveaux (revue africaine trimestrielle de stratégie et de prospective), 2012, n°7-8, p. 129-140.

 

N’GAIDE, Abdarrahmane. Entretiens avec Amady Aly Dieng : Lecture critique d’un demi-siècle de paradoxes [en ligne]. Dakar : Codesria, 2012, 148 pages. Disponible sur le site du Codesria.

 

N’GAIDE, Abdarrahmane. L’esclave, le colon et le marabout : Le royaume peul du Fuladu de 1867 à 1936. Paris : L’Harmattan, 2012, 262 p. (coll. Etudes Africaines).

 

N’GAIDE, Abdarrahmane. Musique et danse chez les Haratins de Mauritanie : Conscience identitaire et/ou dissidence culturelle ? Africa Zamani [en ligne]. 2008, n° 15-16, p.1-25. Disponible sur le site du Codesria (consulté le 30.05.2013).

 

N’GAIDE, Abdarrahmane. Stéréotypes et imaginaires sociaux en milieu haalpulaar : Classer, stigmatiser et toiser. Cahiers d’Etudes Africaines [en ligne]. 2003, XLIII (4), 172, p. 707-738. Disponible sur le site des Cahiers d’Etudes Africaines (consulté le 30.05.2013).

institut