Veille, analyse, production

Dans une volonté de synergie avec les différents dispositifs et initiatives qu’elle met en œuvre pour renforcer l’internationalisation de la recherche française en sciences humaines et sociales, la fondation RFIEA développe une action de veille, de production et d’analyse de données sur l’internationalisation de la recherche en SHS en matière de financements, de mobilités, de réseaux scientifiques et de publications.

En effet, les données relatives aux différentes modalités d’internationalisation de la recherche française en SHS sont insuffisantes, disparates, hétérogènes et contestées, empêchant toute analyse systémique et toute construction méthodique de stratégie de développement international de nos communautés.

 

Cette action de veille stratégique permet de centraliser et de consolider les données existantes, et de mettre en place de nouvelles enquêtes pour produire des données inédites. Les analyses régulières de ces données feront l’objet de restitutions (lettres d’information, publications, séminaires…) à destination des différents acteurs de la recherche en SHS français, mais aussi européens et internationaux.

 

Ce programme d’actions contribue ainsi à poser un diagnostic précis sur les véritables forces et faiblesses de l’internationalisation de la recherche française en SHS, et permettra de s’appuyer sur des données solides pour mettre en place des stratégies de développement international pour tous les acteurs de la communauté française de recherche, des chercheu.r.s.es aux institutions jusqu’aux ministères.

Modalités de l'action

La production de données concernant l’internationalisation des SHS est constitutive du travail de la fondation RFIEA, qui se situe depuis une dizaine d’années dans une position inédite et privilégiée, à la conjonction de la mobilité entrante et sortante en SHS et aux financements pour la recherche aux niveaux européen et international.

 

Un premier travail de définition de l’internationalisation de la recherche en SHS sera engagé, préalable nécessaire à la définition des besoins en matière de données à récolter. Un second travail d’identification des données existantes sera mené en parallèle d’un travail de récolte et de consolidation sur plusieurs domaines (classification de la recherche en SHS, statuts des personnels, AAP SHS européens et internationaux, mobilité européenne, réseaux scientifiques européens, etc.). Dès les premières données recueillies, la fondation s’engagera dans un travail d’analyse, afin de restituer à la communauté le travail entrepris pour son bénéfice.

 

Ce travail d’identification, de recueil, de production et d’analyse sera mené en collaboration avec les acteurs français de la recherche. Dans un premier temps, nous nous appuierons sur le savoir-faire et les compétences des acteurs français en matière de production, de stockage et d’accessibilité des données, avant d’échanger avec tous les autres grands acteurs de la recherche français qui pourront nous apporter savoir-faire, expertise et données.

Réalisations

La cellule veille, production et analyse a d’ores et déjà produit deux états des lieux :

1. le premier concerne les référentiels existants pour les disciplines et champs disciplinaires dans les sciences humaines et sociales, aux échelons français et européens,

2. le second concerne les statuts des chercheu.r.s.es et enseignant.e.s-chercheu.r.s.es en France, en Europe et à l’international, dans toute la diversité des structures de recherche, de situation contractuelle et de financement.

 

Ces états de lieux doivent permettre la réalisation d’une base de données interopérable décrivant les parcours de recherche internationalisés en SHS.

 

Outre ce travail de fond, la cellule mène également des actions de veille sur des sujets d’intérêt pour la recherche en SHS au niveau européen et international. À ce titre, elle travaille notamment sur :

1. les projets européens en SHS financés par le programme Horizon 2020, avec un focus particulier sur la place qui a été celle des institutions françaises dans le défi n° 6 ;

2. le potentiel de mobilité en mois-chercheurs au niveau français et européen

3. la présence française dans les instances de gouvernance des associations professionnelles de recherche en SHS, au niveau européen et international

4.les feuilles de route européennes pour le développement des SHS, et notamment en ce qui concerne leur internationalisation.

 

Les domaines de veille et d’analyse seront élaborés au fur et à mesure en concertation avec les acteurs de la communauté française de recherche et d’innovation.

Partenaires

La fondation RFIEA s’appuiera sur l’ensemble des partenaires de la communauté française de recherche souhaitant apporter leur soutien pour mener à bien cette initiative, qui doit se faire au bénéfice de nos communautés.

 

Cette action s’élabore en premier lieu avec le soutien du ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche, qui a confié à la fondation RFIEA cette mission. Cette action s’élaborera également en collaboration avec l’Alliance Athena, au sein de laquelle la fondation coordonne le groupe de travail Europe-International dédié à l’élaboration d’analyses et de stratégies pour favoriser l’intégration des SHS dans le paysage de la recherche internationale.

 

Enfin, la Fondation RFIEA ancrera son expertise grâce au soutien des acteurs de la recherche française (ANR, HCERES, MESRI), des grands organismes de recherche (INSHS, CPU, Campus Condorcet etc.…) et des partenaires régionaux (conseils régionaux, universités, MSH). Elle s’appuiera également sur ses partenaires européens et internationaux, tels que l’association EASSH, la Commission Européenne et les différents réseaux dans lesquels elle est impliquée.

staff

Chef de projets
Chargée de mission
Chargé de mission
Chargé de mission