Appui aux réseaux scientifiques

Les enjeux relatifs au renouvellement de la recherche française en SHS (développement du travail collaboratif, recours aux données, ouverture pluridisciplinaire ou interdisciplinaire) recoupent en grande partie ceux relatifs à l’internationalisation de notre recherche. Dans cette perspective, la participation de notre meilleur potentiel de recherche à des réseaux scientifiques européens et internationaux de premier plan s’avère un puissant vecteur d’internationalisation de notre recherche, sur les plans épistémiques, méthodologiques et thématiques. Deux actions sont proposées pour accentuer une telle dynamique, d’une part en cherchant à tirer le meilleur parti du dispositif scientifique et institutionnel français, notamment en renforçant les synergies les plus productives entre ses principaux acteurs, mais également en saisissant une importante opportunité offerte par le développement actuel d’un dispositif assez équivalent par nos partenaires allemands.

 

Une première action concerne le soutien à des actions scientifiques en réseau associant des chercheurs actifs dans le triangle UMIFRE-EFE-IEA et des enseignants-chercheurs au sein des unités de recherche (UR) dans les établissements ou dans les MSH. Un mécanisme de soutien à des projets impliquant des chercheurs/enseignants-chercheurs affiliés à trois structures est envisagé pour inciter au rapprochement de ces dispositifs et au montage de tels projets. Un tel soutien d’amorçage serait accordé dans le cadre d’un appel à candidatures simplifié à l’automne 2020, diffusé au sein des réseaux d’établissements partenaires et évalué par un comité d’experts ad hoc sur la base de critères d’excellence et d’innovation scientifique. Ces projets pourraient constituer des points de départ pour des collaborations scientifiques structurées et pour des candidatures à des financements pour la recherche collaborative en France, en Europe et à l’international.

 

Une seconde action concerne le soutien à des collaborations franco-allemandes dans les grands pays émergents à la faveur du développement du réseau allemand des Merian Centers (six centres créés en Inde, Brésil, Amérique centrale et latine, Afrique de l’Ouest ou en cours de création sur la Chine et en Tunisie) et de la mobilisation des partenaires français pertinents (notamment les UMIFRE, les EFE, l’IRD et l’EHESS). Les différents thèmes développés par les Merian Centers (Métamorphoses du politique, Affronter les crises, Démocratie et conflits : environnement, ressources naturelles et développement social, etc.) offrent des pistes prometteuses de collaboration franco-allemande mais possiblement européenne ou internationale pour nos équipes de recherche (en matière de mobilité, séminaires conjoints, projets de recherche, formation doctorale). Des premiers échanges ont été suscités depuis 2018 et les concrétisations pourraient intervenir grâce à une meilleure information relative aux opportunités actuelles et un suivi à la fois actif et incitatif (en soutenant la mise en relation des parties prenantes).