Pascal Bastien

Pascal Bastien

dates de séjour

01/10/2016 - 30/06/2017

discipline

Histoire

fonction

Professeur

organisme

Université du Québec à Montréal

pays d'origine

Canada

projet de recherche

Sociabilités urbaines et engagement politique à Paris au 18e siècle

Ce projet vise à réfléchir aux fondements de l’engagement politique avant l’avènement de la démocratie symbolisée par la Révolution française. La « citoyenneté » d’Ancien Régime n’est pas encore celle qui régit le droit de propriété, l’égalité devant les tribunaux ni même le suffrage: processus bien plus qu’un statut, cette citoyenneté fut une appropriation de l’espace urbain et des sociabilités qui s’y jouaient et, fondamentalement, une culture civique. Or cette culture civique ou citoyenne peut se révéler à travers l’unité d’un espace urbain.
De quelque nature qu’elle soit, formelle ou informelle, imprimée ou à travers la parole fugitive contenue dans les gazetins de police, l’information relie des individus, touche ou provoque des identités, s’agglutine pour devenir un enjeu social et citoyen. En s’intéressant à l’information telle qu’elle circule dans l’espace, c’est à une nouvelle forme de lien social que cette recherche entend se consacrer. Comment, dans la ville du 18e siècle, est comprise la notion de citoyenneté urbaine? Si la citoyenneté est alors une reconnaissance sociale plutôt qu’un statut juridique, quelles sont les communautés qui fondent cette reconnaissance ? Quelles actions y conduisent, et vers quelles actions cette reconnaissance ouvre-t-elle ? Les informations qui circulent dans l’espace font le social. Une nouvelle forme de mobilisation citoyenne peut être repérée, documentée et analysée en suivant ses mouvements et ses reconfigurations.

biographie

Pascal Bastien est professeur d’histoire de l’Europe moderne à l’Université du Québec à Montréal et directeur du Groupe de recherche en histoire des sociabilités (GRHS). Ses premiers travaux portaient sur l’histoire des rituels judiciaires et du droit pénal à Paris au XVIIIe siècle. Tout en restant attaché à l’espace parisien, il s’intéresse actuellement à l’histoire des sociabilités urbaines et aux différentes formes de mobilisation politique à l’époque des Lumières.

institut

01/02/2011