Salvador Urrieta Garcia

Salvador Urrieta Garcia

dates de séjour

01/10/2011 - 30/06/2012

discipline

Urbanisme

fonction

Urbaniste

organisme

Fondation du Centre Historique de la Ville de Mexico, Institut Polytechnique National, Mexico, Mexique

pays d'origine

Mexique

projet de recherche

Espace Public, Mémoire urbaine et Projet local

Il s’agit de développer la notion de mémoire urbaine, vue selon la perspective de la mémoire historique et de la mémoire collective, lesquelles seront confrontées afin de construire une synthèse au sujet de la mémoire des espaces historiques (voir les quartiers traditionnels des grandes villes). Cette fois, dans le cadre de la figure d’un quartier et plus particulièrement de l’espace public, nous souhaitons voir cet espace de près et de l’intérieur. Nous voulons analyser les transformations sociales et spatiales, afin de pouvoir expliquer les changements des espaces publics et prévoir leur future. Envisager donc le future de la ville. L’objectif est de construire le projet à partir de bases locales en prenant en compte la mémoire urbaine dans le cadre de l’espace public.

biographie

Ingénieur - Architecte de formation à l’École Supérieure de Génie et Architecture (ESIA), de l’Institut Polytechnique National (Mexique). Disciple de Françoise Choay et François Ascher, il a fait une maîtrise et un doctorat en urbanisme à l’Université de Paris VIII (IFU). Professeur à l’ESIA depuis 1993, dont il a dirigé la section de diplômes de 2001 à 2006.

 

Son champ d’action a été centré sur la conservation urbaine, notamment sur le Centre Ancien de la Ville de Mexico. Cherchant à combiner la recherche avec la pratique de la conservation, il a travaillé dans la Direction des Sites Patrimoniaux de la Ville (1985) et à la Fondation du Centre Historique de la Ville de Mexico (1998 -99). À cette époque, il a fait des stages de formation dans plusieurs villes françaises et coordonné l’étude sur la régénération intégrale du quartier de «La Merced », travail qui parût en 2009. Collaborateur dans l’élaboration du dossier de la ville de San Miguel de Allende, auprès de l’UNESCO, laquelle devint patrimoine de l’humanité. Membre de la section mexicaine du Conseil International des Sites et Monuments (ICOMOS).

 

Ses derniers travaux de recherche ont pris comme ligne d’étude l’espace public, c’est pourquoi il est devenu conseiller auprès du Secrétariat de Développement Urbain et Logement de la ville de Mexico dans le domaine de l’espace public et du patrimoine urbain.

institut