Felipe De Alba

Felipe De Alba
labex
Eurias

dates de séjour

15/09/2011 - 15/07/2012

discipline

Sciences de la terre, de l’environnement et du climat

Fonction d’origine

Postdoctorant

Institution d’origine

Massachusetts Institute of Technology (États-Unis)

Fonction actuelle

Chercheur

Institution actuelle

Université Autonome Métropolitaine, Mexico (Mexique)

pays d'origine

Mexique

projet de recherche

Governing natural resources in a context of climate change: Survival or adaptation in the face of water stress.

Depuis quelques décennies, l'Amérique latine a subi des transformations majeures qui affectent la vie sociale, politique et économique. Avec les nouvelles technologies, la mondialisation entraîne des changements dans « les façons de faire ». Ces innovations technologiques produisent des stratifications marquées entre ceux qui ont accès et ceux qui sont exclus de tous ces avantages (Bouguerra 2005; Li et Reveuny 2003). Dans les pays du Sud, la mondialisation se caractérise souvent par des programmes néolibéraux comme les privatisations ou l’imposition des critères de performance compétitive (Easterly et Servén 2003). Dans la plupart des cas, ces transformations ont lieu sans évaluer leurs conséquences sur l'environnement (Crabtree 2005) et sur les changements climatiques. C'est certainement le cas à Mexico et dans la plupart des villes du Sud. Mon objectif dans ce projet de recherche est d'analyser les tensions sociales et politiques résultant des changements climatiques et de l'utilisation des ressources naturelles dans les pays du Sud. Quelles sont les causes et les conséquences de ces tensions? Quelles sont les solutions proposées par les gouvernements et les sociétés par le biais des agences internationales? A travers la réalisation d’entretiens avec des acteurs clés des agences européennes, l'étude sera centrée sur les instruments politiques mis au point (par ces agences) pour atténuer les conséquences des catastrophes environnementales, telles que le subissent actuellement Mexico et d’autres villes du Sud. Le projet cherche à lier trois phénomènes d'importance majeure: le stress hydrique, la métropolisation et les changements climatiques. A partir de la perspective des métropoles du sud, cette recherche élabore une réflexion sur les conflits intergouvernementaux dans des contextes définis par la précarité des ressources naturelles.

 

biographie

Chercheur​ au département des Arts et Sciences Humaines de l'Université Autonome Metropolitaine de Mexique, il était junior fellow du programme EURIAS (2011-2012) et stagiaire post-doctoral au Massachusetts Institute of Technology (MIT) à Cambridge (E.U.), jusqu'en novembre 2011. Il a obtenu son doctorat en Aménagement à l’Université de Montréal. Il était fonctionnaire du gouvernement de la ville de Mexico (GDF) de 1997 à 2002 en matière de coordination métropolitaine et fonctionnaire du gouvernement fédéral (1992-1996) en planification stratégique.