Massimo Leone

Massimo Leone
labex
pas Eurias

dates de séjour

21/09/2014 - 15/07/2015

discipline

Sciences de la religion

Fonction d’origine

Professeur

Institution d’origine

Université de Turin (Italie)

pays d'origine

Italie

projet de recherche

Sémiotique du fondamentalisme religieux

Les média parlent tout le temps de « fondamentalisme religieux » comme d’un élément essentiel de la scène sociale, culturelle, politique, et même militaire contemporaine. Mais qu’est-ce que c’est, au juste, le fondamentalisme religieux ? Comment peut-on distinguer un message fondamentaliste ? Et d’où dérive-t-elle la force communicative par laquelle ce type de discours se répandit de façon globale, surtout à travers internet et les nouveaux social networks ? Selon le projet de recherche proposé, pour comprendre la nature profonde du fondamentalisme religieux il faut étudier non seulement ce qu’il dit mais également, et peut-être surtout, sa façon de dire, sa rhétorique, sa manière d’évoquer un imaginaire et d’y situer le bien et le mal, les alliés et les ennemis, les fidèles et les infidèles. C’est en connaissant les stratégies de communication des fondamentalismes religieux, en outre, qu’on pourra comprendre que peut-être partagentils tous, malgré les différences de langue, confession, époque, milieu, et moyens d’expression, un « air de famille », une perspective particulière sur le sens du langage, du monde, de la vie. D’après le projet proposé, c’est à la sémiotique, la science de la signification et de la communication, qu’on doit demander de décrire de façon rigoureuse les formes persuasives du fondamentalisme contemporain.

biographie

Massimo Leone est professeur de sémiotique, de sémiotique culturelle et de sémiotique visuelle au Département de philosophie de l'Université de Turin, en Italie. Il est titulaire d'un DEA en histoire et sémiotique des textes et documents de Paris VI et d'un doctorat en études religieuses de la Sorbonne et d'un doctorat en histoire de l'art de l'Université de Fribourg (CH). Il a été chercheur invité au CNRS à Paris, au CSIC à Madrid, professeur invité Fulbright au Graduate Theological Union, à Berkeley, professeur invité au Endeavour Research Award à la School of English, Performance, and Communication Studies de l'Université Monash, Melbourne, Professeur invité à l'Université de Toronto, Professeur invité "Mairie de Paris" à la Sorbonne, Professeur invité DAAD à l'Université de Potsdam, Professeur invité à l'École Normale Supérieure de Lyon (Collegium de Lyon), Professeur invité au Centre des hautes études à l'Université de Munich, Professeur invité à l'Université de Kyoto, Professeur invité à l'Institut d'études avancées de l'Université Durham, Professeur invité à l'Institut de recherche de l'Université de Bucarest, Eadington Fellow au Center for Gaming Research, Université du Nevada, Las Vegas, Membre du Käte Hamburger Kolleg "Dynamics in the History of Religions Between Asia and Europe" (Bochum, Allemagne), Professeur invité au International Forschungszentrum Kulturwissenschaften, Vienne. Son travail se concentre sur le rôle de la religion dans les cultures modernes et contemporaines.

 

Contributeur fellows