Massimo Leone

Massimo Leone

dates de séjour

15/09/2014 - 15/07/2015

discipline

Sciences religieuses

fonction

Professeur

organisme

Université de Turin (Italie)

pays d'origine

Italie

projet de recherche

Sémiotique du fondamentalisme religieux

Les média parlent tout le temps de « fondamentalisme religieux » comme d’un élément essentiel de la scène sociale, culturelle, politique, et même militaire contemporaine. Mais qu’est-ce que c’est, au juste, le fondamentalisme religieux ? Comment peut-on distinguer un message fondamentaliste ? Et d’où dérive-t-elle la force communicative par laquelle ce type de discours se répandit de façon globale, surtout à travers internet et les nouveaux social networks ? Selon le projet de recherche proposé, pour comprendre la nature profonde du fondamentalisme religieux il faut étudier non seulement ce qu’il dit mais également, et peut-être surtout, sa façon de dire, sa rhétorique, sa manière d’évoquer un imaginaire et d’y situer le bien et le mal, les alliés et les ennemis, les fidèles et les infidèles. C’est en connaissant les stratégies de communication des fondamentalismes religieux, en outre, qu’on pourra comprendre que peut-être partagentils tous, malgré les différences de langue, confession, époque, milieu, et moyens d’expression, un « air de famille », une perspective particulière sur le sens du langage, du monde, de la vie. D’après le projet proposé, c’est à la sémiotique, la science de la signification et de la communication, qu’on doit demander de décrire de façon rigoureuse les formes persuasives du fondamentalisme contemporain.

biographie

Tout au long de deux décennies de haute formation, recherche, et enseignement, mes travaux ont exploré les croisements entre trois vastes domaines disciplinaires :

1) les sciences religieuses, et notamment la civilisation chrétienne dans ses rapports avec d’autres cultures religieuses ;

2) les sciences du langage, et notamment la sémiotique des cultures et l’anthropologie sémiotique ;

3) l’histoire de l’art, et notamment les représentations visuelles du sacré.

 

Par une multiplicité de projets et de publications, mes recherches ont traversé ces trois domaines à l’égard de plusieurs sujets spécifiques :

1) la conversion religieuse, étudiée dans ses contextes historiques, dans ses formulations narratives, dans la rhétorique de ses représentations ;

2) l’autorité religieuse, investiguée par rapport au passage de la tradition à la modernité et en relation au sujet du fondamentalisme ;

3) les retombées des imaginaires religieux dans les civilisations « séculaires », notamment en ce qui concerne la longue durée de l’imaginaire chrétien de l’intériorité.

Contributeur fellows

institut

01/12/2006