Domenico Cecere

Domenico Cecere

dates de séjour

01/09/2017 - 30/06/2018

discipline

Histoire

fonction

Chargé de cours

organisme

Université de Naples Federico II (Italie)

pays d'origine

Italie

projet de recherche

Reconstructions urbaines et conflits pour l’appropriation de l’espace à l’âge moderne (Italie du Sud, fin XVIIIe siècle)

Le projet de recherche porte sur les conséquences sociales et urbanistiques du tremblement de terre qui dévasta la Calabre méridionale et Messine en 1783. Son but est d’étudier les moyens par lesquels, dans une société d’Ancien Régime, les différents acteurs sociaux revendiquaient le contrôle de certaines portions du territoire urbain, ainsi que les façons dont les liens sociaux et les pratiques communautaires affectaient les classifications et les usages de l’espace.

Le plan de relèvement de la région frappée par le désastre ambitionnait de régénérer la société, d’en renouveler les mœurs et l’économie, et se concrétisa par une grandiose opération de redistribution des ressources locales et de réorganisation des villes et du territoire. Le gouvernement visait ainsi à affaiblir les bases sociales et économiques du pouvoir du clergé et de la féodalité, et à amoindrir la capacité des paroisses et des confréries de susciter des sentiments d’appartenance et des clivages au sein des communautés.

Les effets combinés de la calamité et du plan de rétablissement laissaient envisager aux rescapés une redistribution sans précédent des biens, des ressources et des charges. Cependant, le projet du gouvernement aboutit la plupart du temps à un échec : sa mise en œuvre dans des espaces encombrés de droits, de juridictions et de pouvoirs altéra d’importants équilibres et occasionna des rivalités.

L’analyse des conflits acérés qui en découlèrent permettra d’ouvrir des nouvelles perspectives sur le rapport des individus et des groupes aux transformations des villes et à la réforme des institutions inscrites dans leur territoire. Elle permettra de comprendre les raisons pour lesquelles, face à cette grandiose opération de réorganisation des espaces, les juridictions préexistantes, les découpages territoriaux traditionnels et les appartenances religieuses continuèrent de jouer un rôle clé dans la structuration des liens sociaux et politiques et dans l’organisation du territoire.

biographie

Domenico Cecere est chercheur post-doctorant à l'Université de Naples Federico II, département des sciences humaines, où il dirige le projet de recherche Disasters, Communication and Politics in South-Western Europe: the Making of Emergency Response Policies in the Early Modern Age (fév. 2017 - jan. 2019). En 2015-2016 et 2016-2017, il a enseigné l’histoire moderne auprès de la ‘Scuola Universitaria per Mediatori Linguistici’ (premier cycle universitaire), Maddaloni, Italie.

Il a obtenu son doctorat en histoire à l’Université de Bari en 2010, en soutenant une thèse sur les conflits sociaux et les contestations populaires en Italie du Sud au XVIIIe siècle. Il a continué l’étude de ce sujet avec deux bourses post-doctorales, à l’Istituto Italiano per gli Studi Storici (2010-2011) et à l’Université de Naples (2013-2014).

Grâce à une bourse postdoctorale de l’Université de Genève (2011-2012), il a pu développer un deuxième volet de sa recherche, en commençant des études dans le domaine de l’histoire des catastrophes naturelles à l’âge moderne. En 2014-2016, il a été membre d’un groupe de recherche interdisciplinaire à l'Université de Naples, composé d’historiens, de critiques littéraires, de linguistes et d’anthropologues, qui a mené une étude des écritures de la catastrophe dans le Royaume de Naples sous l’Ancien Régime.

Enfin, en 2015-2016, il a été post-doctorant dans le programme de recherche Settling in motion. Mobility and the Making of the Urban Space, dirigé par Eleonora Canepari à la Aix-Marseille Université – MMSH. Ce projet porte sur la mobilité et l’insertion dans les villes de la région méditerranéenne à l’époque moderne, sur les pratiques d’inclusion et sur l’accès aux ressources urbaines.