Yvan Rose

Yvan Rose

dates de séjour

15/09/2008 - 15/07/2009

discipline

Linguistique

fonction

Professeur associé

organisme

Memorial University of New Foundland, Canada

pays d'origine

Canada

email

projet de recherche

L'émergence des catégories grammaticales et leur expression dans l'acquisition de la phonologie

Son projet s’articule autour de la rédaction d’un livre portant sur le développement phonologique de l’enfant. Ce livre sera focalisé plus précisément sur la période couvrant le babillage jusqu’à l’émergence des premiers énoncés minimalement complets (vers l’âge de quatre ans), moment où la majorité des aspects reliés au développement prosodique sont acquis. Au centre de cette recherche se situe la question du développement des catégories prosodiques chez l’enfant. En effet, dans la littérature scientifique couvrant la période pré-verbale, la plupart des analyses suggèrent que l’enfant traite son input linguistique d’une manière statistique, l’enfant étant très sensible aux probabilités statistiques de sa langue maternelle. Par contre, la littérature sur le développement des productions langagières suggère un mode catégoriel (et non statistique) de l’acquisition. On observe donc un fossé virtuel entre les deux axes de recherche. Est-ce que ce fossé est une artéfact des différentes méthodologies de recherche ? Ceci est possible, étant donné que la recherche sur la période pré-verbal se base essentiellement sur des approches expérimentales, tandis que la recherche sur la période verbale est typiquement basée sur des études de corpus plus naturels (enregistrements de données en situation de jeu avec l’enfant). Est-il possible que l’apprenant transite entre deux modes d’acquisition? Cette possibilité est très plausible, si on prend pour hypothèse, centrale à cette recherche, que l’enfant entreprend l’acquisition de sa langue sans catégorie prédéfinie, mais en bénéficiant d’un système cognitif très sensible aux observations de type statistiques. De ce point de vue, les catégories émergentes (au niveau des productions précoces) peuvent être interprétées comme autant de généralisations statistiques mais représentées au sein de la compétence phonologique de l’enfant. Si cette hypothèse s’avère vérifiée, elle permettra à la fois de mieux comprendre les mécanismes d’acquisition langagière chez l’enfant et, d’un point de vue théorique, d’établir des liens plus tangibles entre les axes de recherche sur les périodes pré-verbales et verbales.

biographie

Yvan Rose a obtenu son Ph.D. en linguistique, avec spécialisation en phonologie et acquisition du langage, à McGill University en décembre 2000. Il a ensuite continué ses études au niveau post-doctoral aux États-Unis, d’abord à l’University of California, Berkeley, puis à Brown University. Depuis août 2002, il poursuit son travail à Memorial University of Newfoundland, où il a obtenu le rang de professeur agrégé en septembre 2007. Ses recherches portent sur l’acquisition de la phonologie chez les enfants. Plus spécifiquement, il s’intéresse au développement des représentations phonologiques du point de vue de la prosodie (syllabes et accent intonatif). En marge de ses recherches théoriques, il dirige, en collaboration avec Brian MacWhinney (Carnegie Mellon University), un consortium de recherche qui oeuvre à l’élaboration et la mutualisation de corpus d’acquisition.

institut

01/12/2006