Lia Epperson

Lia Epperson
labex
pas Eurias

dates de séjour

01/09/2018 - 30/06/2019

discipline

Droit

Fonction d’origine

Professeure

Institution d’origine

College of Law, Université Américaine, Washington (États-Unis)

pays d'origine

États-Unis

projet de recherche

UNE ÉTUDE DES PRINCIPES CONSTITUTIONNELS CONCURRENTS DE L’EXPRESSION ET DE L’ÉGALITE AUX ÉTATS-UNIS ET EN FRANCE

À la suite des récents changements politiques aux Etats-Unis, les discours de haine et les incidents à caractère raciste, xénophobe et islamophobe sont en augmentation, particulièrement sur les campus des universités. Ces évènements mettent en relief une crise constitutionnelle – les principes concurrents de la liberté d’expression et de l’égalité. Mon projet vise à examiner les similarités et les différences en mettant l’accent sur le principe de neutralité qui sous-tend les concepts de liberté d’expression aux Etats-Unis et de républicanisme et de sécularisme en France. Le mythe de la neutralité intégré dans le principe constitutionnel américain de liberté d’expression peut laisser de côté ceux qui vivent les discours de haine comme des blessures à leur dignité et, de fait parfois, à leur intégrité physique. Ce projet vise à engager un examen universitaire comparatif des différents régimes réglementaires relatifs à une expression discriminante et clivante sur les plans ethnologique ou religieux dans les contextes français et américains à travers un travail de recherche avec l’Équipe de droit public de l’Université Jean Moulin Lyon 3. Je suis particulièrement intéressée par l’identification de variables à travers des recherches socio-juridiques qui puissent s’appliquer à un tel travail aux États-Unis.

biographie

Lia Epperson est professeure de droit et ancienne doyenne associée aux affaires académiques à l’American University Washington College of Law. Experte reconnue au niveau national en droits civiques, droit constitutionnel et politiques de l’éducation, ses recherches se concentrent sur le dialogue constitutionnel entre les cours fédérales et les autorités politiques, et ses implications pour une éducation équitable. Ses travaux, publiées dans des journaux de référence, explorent également le rôle des écoles et universités publiques en matière d’égalité des chances. Avant d’intégrer l’American University, elle a enseigné dans les facultés de droit des universités du Maryland et de Santa Clara. Elle a également été chercheuse senior au Center for American Progress, se concentrant sur l’application à travers les droits civiques de politiques et pratiques d’éducation.
Ses travaux de recherche sont alimentés par son engagement dans des affaires judiciaires en matière d’éducation dans tout le pays, et ses activités militantes pour la préservation et l’application des protections des droits civiques. Avant de devenir professeure de droit en 2005, la doyenne Epperson a dirigé le groupe droit et politique de l’éducation du NAACP Legal Defense & Educational Fund (LDF). A ce poste, elle a plaidé devant des cours fédérales et d’Etats, a soutenu des réformes administratives et législatives au niveau fédéral, et a co-écrit plusieurs mémoires pour la Cour suprême des États-Unis dans les domaines de l’éducation et des quotas. Elle a également représenté LDF au sein de plusieurs coalitions nationales pour les droits civiques. Auparavant, Lia Epperson était avocate chez Morrison & Foerster à Palo Alto (Californie), et assistante juridique de Timothy K. Lewis de la Cour d’appel des Etats-Unis du troisième circuit. Elle a reçu son diplôme de droit de l’université de Stanford où elle a été éditrice du Stanford Law Review et du Stanford Law and Policy Review. Elle a obtenu un bachelor en sociologie, magna cum laude, de l’université d’Harvard.

institut

01/12/2006