Heinz-Gerhard Haupt

Heinz-Gerhard Haupt
labex
pas Eurias

dates de séjour

10/09/2018 - 08/02/2019

discipline

Histoire contemporaine

Fonction d’origine

Professeur émérite

Institution d’origine

- (Allemagne)

pays d'origine

Allemagne

projet de recherche

Attentats en Europe. Les réactions en France, Allemagne, Italie et Espagne entre 1875 et 1900

Les études sur le terrorisme actuel et les prémisses méthologiques de son étude sont le point de départ de mon analyse des attentats qui ont secoué les sociétés européennes et au-delà dans le dernier tiers du 19e siècle. Comme notre connaissance sur les acteurs et leur place parmi les mouvements sociaux est assez avancé, mon projet se concentre sur les réactions aux attentats et accentuera l'étude des instances étatiques et des réseaux sociaux et leur réponse aux actes violents. Il se penchera dans une première partie sur la sémantique des acteurs , des médias et des instances politiques, dans une deuxième sur le rapport entre les méthodes utilisées dans les différentes sociétés pour prévenir, réprimer et juger les acteurs des attentats et dans une troisième partie les effets des bombes et attaques violentes dans des villes et dans un contexte social plus large sont au centre de l'intérêt. Comme dans le débat actuel, la compatibilité entre les mesures étatiques répondant aux attentats et le fondement de droit des états sera questionné. Mais l'étude va au-delà et essaiera en appliquant d'une manière critique l'approche du sociologue Stein Rokkan de déterminer dans quelle mesure les réactions sont dépendantes des constellations sociales et politiques. Le travail débouchera donc sur une étude comparée entre des pays méditerranéens et ouest-européens, leur culture politique et leur traitement des problèmes sociaux et politiques. Le degré du "statebuilding" sera aussi bien discuté que les constellations politiques et sociales spécifiques que Stein Rokan a distingué dans son étude des sociétés européennes.

biographie

Heinz-Gerhard Haupt est né en 1943 à Göttingen. Il a poursuivi des études d’histoire, de sciences politiques et de Français à l’université de Göttingen, à l’Institut d’études politiques et à l’université libre de Berlin. Là il a obtenu son doctorat avec une thèse sur le rapport entre nationalisme et démocratie en France durant la Restauration. En 1974 il a obtenu une chaire d’histoire à l’université de Bremen où il enseigna  jusqu’à 1993. De 1993 à 1998 il fut professeur à l’université de Halle dont il reconstruit le département d’histoire. De 1998 à 2012, il occupa la chaire d’histoire sociale à l’université de Bielefeld. Il passa des longues années en dehors de la communauté académique allemande : en 1985, puis de 1987 à 1989 il fut professeur associé à l’université Lyon 2 Lumière ; en 1986 il occupa la chaire allemande à l’Ecole des Hautes Etudes ; de 1989 à 1993, il fut professeur titulaire de la chaire d’histoire européenne à l’Institut universitaire européen (IUE) de Florence. De 1999 à 2000, il fut adjunct professor à la Columbia university de New York et fellow du Davies Center à l’université de Princeton. De 2003 à 2012, il fut à nouveau professeur d’histoire européenne à l’IUE de Florence.

institut

01/05/2007