Dieter Gosewinkel

Dieter Gosewinkel

dates de séjour

01/10/2013 - 30/06/2014

discipline

Histoire

fonction

Professeur, DR

organisme

Université libre de Berlin / WZB

pays d'origine

Allemagne

projet de recherche

Une institution de divergence ou de convergence ? La citoyenneté au 20e siècle en Europe

Le projet étudie l’histoire européenne du 20e siècle au prisme de la citoyenneté : une institution juridique fondamentale qui a profondément marqué les sociétés européennes. La question centrale est de déterminer si l’évolution de la citoyenneté au sein des États-nations européens s’est traduite par la codification de sentiers nationaux et régionaux différents ou si au contraire elle a permis à long terme un rapprochement. Le projet met en perspective six pays d’Europe de l’Ouest et de l’Est : la France, l’Allemagne, la Grande-Bretagne, la Tchécoslovaquie, la Pologne et la Russie/Union soviétique. Il réinterroge principalement trois postures dominantes de la recherche sur ces questions: il mène une étude critique de l’opposition entre un sentier d’évolution ouest-européen marqué par des critères politiques d’une part et une voie ethnique d’évolution de la citoyenneté qui serait propre à l’Europe de l’Est de l’autre. Il récuse ensuite l’hypothèse du primat de la nation pour défendre l’idée que la citoyenneté est bien plus modelée par des changements radicaux de constellations politiques et économiques. Enfin, il substitue à un cadre d’interprétation historique étroit centré sur l’État-nation l’hypothèse d’une intime imbrication de hiérarchies (post-)coloniales et métropolitaines des droits de citoyenneté.

Contributeur fellows

institut

01/02/2011