Lakshmi Subramanian

Lakshmi Subramanian
labex
pas Eurias

dates de séjour

01/10/2016 - 31/12/2016
01/01/2018 - 31/03/2018
01/01/2019 - 31/03/2019

discipline

Histoire moderne

Fonction d’origine

Professeure

Institution d’origine

Centre for Studies in Social Sciences (Inde)

pays d'origine

Inde

projet de recherche

La vie sociale de la confiance / Song sung true

Le projet entend entreprendre une compréhension longitudinale de la pratique commerciale et de son contexte changeant et amorcer un dialogue indispensable entre l’histoire et d’autres disciplines telles que l’anthropologie économique et le droit, autour des questions de la pratique commerciale et de sa localisation sociale et institutionnelle. L’ambition principale du projet est de considérer le langage, la logique et les limites de la réciprocité et de la confiance, une caractéristique qui est généralement flagrante de par son absence. Si le cas d’étude spécifique qui alimente le projet est celui de l’Asie du Sud, une région où l’expérience de l’ancien pouvoir colonial a tenté de construire un « Homme indien économique » approprié et un sujet de droit, le projet vise à générer des interactions avec d’autres régions du monde, à regarder de près des travaux récents qui ouvrent la relation entre la religion et le commerce et les échanges interculturels, à considérer comment le comportement social a été rendu prévisible et répétitif et comment les lois et coutumes liaient les différents réseaux de manière parfois inattendue.

biographie

Lakshmi Subramanian a mené son premier cycle universitaire à l’Université de Calcutta, où elle a reçu un master d’histoire avec mention avant d’obtenir son doctorat en histoire à l’Université de Visva-Bharati (Inde) sous la direction du Docteur Ashin Dasgupta. Par la suite, elle a reçu plusieurs bourses d’études afin de mener ses recherches à l’international: au Royaume-Uni, à Singapour, en Australie et en Afrique du Sud (bourse postdoctorale Mellon). Elle a enseigné dans diverses universités en Inde, en Afrique du Sud, en Pologne, en Allemagne et a travaillé en tant que professeure-chercheure au sein du Centre d’études en sciences sociales de Calcutta ces sept dernières années. Elle est l’auteure de plus de six ouvrages de référence sur l’histoire économique et culturelle de l’Inde. Ses principaux intérêts de recherche portent sur les réseaux économiques et sociaux à travers l’Océan indien, les histoires de prédation et l’histoire sociale de la musique dans le sud de l’Inde moderne.

institut