Natalia Maillard Alvarez

Natalia Maillard Alvarez
labex
Eurias

dates de séjour

01/10/2015 - 31/07/2016

discipline

Histoire moderne

Fonction d’origine

Lecturer

Institution d’origine

Universidad Pablo de Olavide (Espagne)

pays d'origine

Espagne

projet de recherche

LES RÉSEAUX DE COMMERCE DES LIVRES ENTRE LA FRANCE, LA PÉNINSULE IBÉRIQUE ET LES AMÉRIQUES (1472-1648)

L’objectif de mon projet est d’étudier les circuits professionnels par lesquels les livres circulaient depuis la France vers la Péninsule ibérique et les Amériques, et le rôle joué par des hommes d’affaires français et locaux. L’étude des interactions entre l’économie, le droit et la religion (en particulier après le Concile de Trente) en matière de commerce du livre entre la France et les monarchies espagnoles et portugaises sera un aspect central du projet.

 

 

 

biographie

Natalia Maillard Alvarez enseigne l’Histoire Moderne (Renaissance) au Département de géographie, histoire et philosophie de l’Université Pablo de Olavide (Séville) depuis octobre 2012. Elle a obtenu son doctorat d’Histoire à l’Université de Séville. En 2010-2012 elle était une Marie Curie Fellow à l’Université Européenne de Florence.

 

 

 

Natalia Maillard Alvarez enseigne l’Histoire Moderne (Renaissance) au Département de géographie, histoire et philosophie de l’Université Pablo de Olavide (Séville) depuis octobre 2012. Elle est actuellement bénéficiaire du programme Ramón y Cajal. Elle a obtenu son doctorat d’Histoire à l’Université de Séville. Au cours de sa carrière, elle a été chercheuse FPU du ministère de l'Éducation, et FPI au Centre d'études andalouses et en sciences humaines à la Fondation Caja Madrid. En 2007, elle a défendu la thése « Diffusion et circulation de la culture écrite à Séville ». Puis elle fut chercheuse postdoctorante du ministère de l’éducation et en 2010-2012, une Marie Curie Fellow à l’Institut universitaire européen de Florence. Ses recherches portent sur la circulation du livre et la lecture aux XVIe et XVIIe siècles, avec un intérêt particulier pour la dimension atlantique.