Silvio Marcus De Souza Correa

Silvio Marcus De Souza Correa
labex
pas Eurias

dates de séjour

01/10/2013 - 30/06/2014
15/12/2015 - 30/01/2016

discipline

Histoire coloniale et postcoloniale
Histoire moderne

Fonction d’origine

Professeur

Institution d’origine

Université fédérale de Santa Catarina (Brésil)

pays d'origine

Brésil

projet de recherche

L’Afrique sous la domination coloniale allemande : des histoires connectées / Le retour du refoulé : l’altérité dans les dessins de la presse satirique métropolitaine et coloniale

Le projet de recherche ici présenté débattra des expériences coloniales allemandes dans quelques régions d’Afrique par une approche historique ayant pour base empirique plusieurs sources consultées lors des trois dernières années dans des universités, bibliothèques et archives publiques et privées du Brésil, de l’Allemagne et de la Namibie. La recherche a pour but d’étudier l’adaptation écologique et culturelle des communautés allemandes dans les régions tropicales et subtropicales, ainsi que leurs relations avec les communautés originaires d’Afrique. Cette recherche met en évidence l’impact écologique de l’économie coloniale sur plusieurs écosystèmes d’Afrique équatoriale et orientale et dans le sud-ouest africain (Namibie). Au moyen d’un rapprochement entre leur histoire dans une perspective globale, cette recherche vise à mieux comprendre la circulation et le partage des expériences coloniales allemandes et leurs relations avec d’autres expériences coloniales.

 

Au lendemain de la Première Guerre Mondiale, l’occupation de la Rhénanie par des troupes étrangères composées notamment de soldats africains des colonies françaises fut la cible de maintes caricatures dans la presse satirique en Allemagne. La presse allemande accusa les soldats africains de harcèlements, viols et meurtres. Ceux-ci devinrent pour la presse illustrée l’incarnation d’une contradiction ironique : la perpétration d’actes barbares au nom de la civilisation. Les dessins ne représentaient plus une réalité coloniale lointaine, mais des faits qui se déroulaient au cœur de l’Europe, dans les zones d’occupation. Les revues allemandes comme Kladderadatsch et Simplicissimus ne tardèrent pas à être censurées dans les zones occupées en 1920. Malgré la censure, la presse satirique en Allemagne continua à faire la satire de l’occupation française comme une « africanisation de l’Europe » jusqu’à la veille de la Seconde Guerre Mondiale. Après 1945, c’est le tour d’un hebdomadaire colonial, les Echos d’Afrique noire, de comparer l’immigration libano-syrienne en Afrique occidentale française (A.O.F) à « l’occupation des boches » durant la guerre. Le rédacteur en chef des Echos fut mené devant la justice pour diffamation en 1954.​

biographie

Silvio Marcus de Souza Correa est historien, diplômé de l'Université fédérale de Rio Grande do Sul (UFRGS). Il a obtenu son doctorat à la faculté de philosophie et des sciences humaines, Westfälische Wilhelms-Universität, Münster, Allemagne. Il a complété une formation postdoctorale à l'Institut national de la recherche scientifique (INRS) à Québec, Canada. Depuis 2009, il est professeur adjoint au département d'histoire de l'Université fédérale de Santa Catarina (UFSC) et il est  professeur permanent du programme de troisième cycle d'histoire de l'UFSC. Ses principaux domaines de recherche sont l'histoire de l'Afrique et l'histoire moderne et contemporaine. Ses recherches récentes ont pour thème général le colonialisme en Afrique, en particulier dans les territoires sous domination coloniale allemande (1884-1919).

publications

Silvio Marcus de Souza Correa
01/06/2014

institut

01/02/2011