Andrew Jainchill

Andrew Jainchill
labex
pas Eurias

dates de séjour

01/10/2013 - 30/06/2014

discipline

Histoire moderne

Fonction d’origine

Professeur associé et Graduate Chair

Institution d’origine

Queen’s University, Kingston (Canada)

pays d'origine

États-Unis

projet de recherche

The Problem of Sovereignty in the Early Enlightenment

L’objet de cette étude est d’examiner le problème de la souveraineté à l’aube du siècle des lumières en France, moment où les penseurs politiques ont soulevé des questions fondamentales sur la nature de la souveraineté : en particulier apparaît à l’ordre du jour une interrogation sur la question de la médiation de la souveraineté. Le livre du marquis d’Argenson, Considérations sur le gouvernement ancien et présent de la France, se place au cœur de ces réflexions, de même que les écrits d’autres penseurs clés comme Boulainvilliers et Saint-Pierre ; des traces importantes se trouvent également dans des pamphlets et des débats politiques de l’époque. Se situant entre l’histoire des idées et la philosophie politique, cette étude s’efforce d’éclairer les principales théories politiques sous la Régence et le début du règne personnel de Louis XV, une période relativement négligée par les historiens. On cherche ainsi à démontrer la centralité du problème de la médiation de la souveraineté dans la philosophie politique et dans les débats politiques français de cette période qui marqua le passage vers la modernité politique.

biographie

Andrew Jainchill's general field of study is early modern Europe, with primary research interests in eighteenth-century France, the French Revolution, and the history of political thought. He is the author of Reimagining Politics after the Terror: The Republican Origins of French Liberalism (Cornell University Press, 2008) as well as articles and essays in a number of venues. He has been a visiting professor at the Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (Paris). He serves on the editorial board of Modern Intellectual History and has previously done so for French Historical Studies. He is currently working on three major research projects: (1) a SSHRC-funded study of French political thought during the first half of the eighteenth century, titled “Sovereignty and Reform in the Early Enlightenment;” (2) an intellectual biography of the political writer and Minister of Foreign Affairs, René-Louis de Voyer de Paulmy, marquis d’Argenson; (3) a critical edition of d’Argenson’s most important text, Considérations sur le gouvernement ancien et présent de la France. He obtained his PhD from U.C. Berkeley (2004).

institut

01/02/2011