Zhe Ji

Zhe Ji

dates de séjour

01/12/2009 - 30/06/2010

discipline

Sociologie

fonction

Chercheur

organisme

Institut d’étude des religions de l’Université de Fudan, Shanghai, Chine

pays d'origine

Chine

projet de recherche

L’ordre confucéen en débat : les conservatismes culturels en Chine néo-communiste

Repris de façons diverses par les intellectuels chinois, certains dogmes politico-moraux considérés comme relevant du confucianisme sont en train d’être transformés en vue de servir de base à de nouveaux projets de modernité chinoise. Sous l’étiquette du « conservatisme culturel », ces dogmes renouvelés nourrissent des imaginaires où s’élaborent des projections d’ordres socio-politiques visant à dépasser aussi bien le régime communiste actuel que la démocratie occidentale. Les vifs débats que ces élaborations occasionnent définissent autant d’enjeux dans la redéfinition du champ intellectuel, notamment dans ses rapports avec le pouvoir. L’objectif de cette recherche est donc double : en élaborant un aspect de l’histoire présente des idées, elle s’efforce d’éclairer les logiques et les efficacités sociales d’un ensemble de discours idéologiques et de pratiques culturelles qui dans la Chine d’aujourd’hui se réclament à divers titres du « confucianisme », tout en analysant la reconfiguration du champ intellectuel chinois autour de ces mouvements

biographie

La thèse de Zhe Ji, qui apporte une refléxion sur les rapports entre le changement religieux et la modernité en Chine dans une perspective "temporaliste", a été récompensée par un prix de l’Association française de sciences sociales et des religions en 2008 et sera publiée sous forme de livre par les Editions de l’EHESS. Engagé dans plusieurs programmes de recherche internationaux, il travaille actuellement sur le renouveau du bouddhisme et du confucianisme à l’époque post-maoïste; l’imbrication et la différenciation entre la réligion et l’éducation, le laïcisme et la sécularisation en Chine, ainsi que les immigrations chinoises en France et leurs pratiques religieuses. Ses activités variées de recherhce s’articulent autour d’un grand projet : mettre en lumière la reconfiguration des rapports au sacré, au savoir et au pouvoir dans la Chine moderne et contemporaine.

institut