Vando Borghi

Vando Borghi
pas labex
pas Eurias

dates de séjour

01/01/2014 - 30/03/2014

discipline

Sociologie

Fonction d’origine

Professeur associé

Institution d’origine

Université de Bologne (Italie)

Fonction actuelle

Professeur

Institution actuelle

Université de Bologne (Italie)

pays d'origine

Italie

projet de recherche

Travail et sécurité, à l’époque de la métamorphose du capitalisme démocratique : les domaines de tensions dans les bases informationnelles de jugement

Le projet de recherche porte sur la sécurité ou, plus précisément, sur la relation entre ces dimensions (sécurité, bien-être) et les bases informationnelles de jugement. Que signifie aujourd’hui “être en sécurité” sur son lieu de travail ? Quelles sont les données prises en compte dans cette définition ? Quelles sont les tensions qui caractérisent les champs sociaux dans lesquels se dessine la définition et dans lesquels les pratiques connexes sont adoptées ? Dans cette perspective, le projet de recherche explore deux champs d’investigation différents : d’une part, il y a le cas particulier de l’enquête sur le processus social d’interprétation de la relation entre travail et sécurité, sur la base i) d’une “histoire du présent” et ii) d’une recherche empirique (à travers des entretiens et l’analyse de documents), ces deux points se situant dans le contexte italien (sur une base nationale et régionale) ; puis d’autre part, ce cas spécifique de recherche est étudié afin d’approfondir des questions plus générales : la configuration des données informatives de jugement, la relation entre le travail et le bien-être, dans le cadre d’une approche par les capacités (dans laquelle les données informatives et un débat public à ce sujet jouent un rôle crucial) et la façon dont la métamorphose contemporaine du capitalisme démocratique affecte cette relation.

biographie

Vando Borghi (1965, Ph.D. 1996) est Professeur à l’Université de Bologne (Italie), où il enseigne la sociologie du développement et les politiques du travail. Ses principaux domaines de recherche portent sur:

- les transformations du travail, avec une attention particulière portée à la question de la qualité du travail, et les relations entre transformations du travail, vulnérabilité et institutions ;

- les politiques actives et les changements qui affectent la relation entre le travail et la protection sociale ; ses recherches concernent particulièrement le concept d’activation, et la relation entre le processus d’individualisation et politiques ;

- l’évolution des relations entre sphère publique et privée dans le capitalisme social contemporain, avec une attention particulière sur la signification changeante de ce qui est du domaine public dans les pratiques actuelles de gouvernance.

Ces domaines de recherche sont intimement liés à des intérêts sociaux théoriques plus larges, concernant l’évolution du processus d’individualisation, la perspective ouverte par le concept de capacité (et de “capacité à aspirer”), la notion connexe de “base informationnelle de jugement” (sa pertinence dans le domaine des questions liées au travail, mais pas seulement) et la relation entre la sociologie et la critique dans le contexte du nouvel esprit du capitalisme.

publications

Vando Borghi
01/06/2014

institut