Sean Murphy

Sean Murphy

dates de séjour

01/10/2009 - 30/06/2010

discipline

Droit

fonction

Professeur associé

organisme

Université Western Washington, Bellingham, Washington, USA

pays d'origine

États-Unis

projet de recherche

La loi juive ancienne et la pensée médiévale chrétienne, c. 1100-c. 1250

Au cours de l’année universitaire 2009-2010, je vais avancer mes recherches actuelles sur l’histoire des traités sur la loi de Moïse des douzième et treizième siècle chrétien. Cette recherche mènera à la publication d’une étude exhaustive sur la façon dont les intellectuels médiévaux chrétiens conceptualisaient la Loi de Moïse et sur sa place dans le christianisme. Cette question est, je crois, essentielle à notre compréhension de l’histoire de l’identité culturelle des Chrétiens (ou de la majorité) en l’Europe médiévale et l’histoire des relations entre les cultures des chrétiens et des juifs médiévaux.

 

Différentes bourse d’études récentes sur les intellectuels chrétiens au XIIe siècle et sur leurs idéologies concernant les Juifs et le judaïsme ont mis l’accent sur la nouvelle vague de traités polémiques anti-juifs qui ont leur origine et se sont multipliés dans la même période que les traités sur le droit.

 

Mais les traités polémiques, bien que parfois ils partagent des éléments en commun avec les traités théoriques sur le droit, ont été principalement écrits par des intellectuels non-universitaires, et sont généralement distincts des traités universitaires dans leur forme, leur contenu et l’objet.

 

Là où les traités polémiques montrent une sorte de discours fermé dans lequel les questions ont déjà des réponses et l’identité des polémistes ( «christianisme», «chrétiens») et l’objet de polémique ( «le judaïsme», «Juifs») sont solidement ancrés dès le début, les traités sur le droit sont plus susceptibles d’être ouverts et propices à l’exploration, soulevant des questions qui ne sont pas résolues ni pour les auteurs ni pour le public, révélant des conceptions fluides de l’identité, même lorsque leurs auteurs isolent certaines manifestations de la foi chrétienne ou des pratiques comme étant trop «juives».
Pris dans leur ensemble, ces traités sur le droit montrent que les discussions sur la relation historique du christianisme au judaïsme, et le statut, dans le christianisme, de l’ancienne loi juive, ont une place essentielle dans la formation des chrétiens eux-mêmes.
Certains traités montrent également la division parmi les intellectuels chrétiens à travers leurs controverses sur la valeur initiale de la loi dans le judaïsme, et de savoir si et dans quelle mesure elle doit être maintenue dans le christianisme.

biographie

Sean Eisen Murphy est Docteur en Etudes Médiévales de l’Université Cornell (thèse de doctorat intitulée « Le judaïsme dans la pensée de Pierre Abélard », sous la direction de Norman Kretzmann). De 1997 à 2001, il a été chargé d’enseignement au département d’histoire et dans le programme « Chrétienté et Culture » de l’Université de Toronto. Il est actuellement Professeur associé (chaire des sciences humaines en Europe médiévale) au département de « Liberal Studies » de l’Université Western Washington (Bellingham, Washington, USA). Spécialiste de l’histoire culturelle européenne des XIIe et XIIIe siècles, il étudie les relations entre les cultures juives et chrétiennes au Moyen-Age, et s’intéresse plus globalement à la façon dont l’identité culturelle se forge par l’idéologie et le conflit religieux.

 

Il a publié des articles dans Speculum : a Journal of Medieval Studies, The American Catholic Philosophical Quarterly (numéro spécial consacré à Pierre Abélard), le Journal of Medieval History, et le Routledge Encyclopedia of Philosophy.

publications

Sean Murphy
01/09/2009

institut