Philippe Rochat

Philippe Rochat
labex
pas Eurias

dates de séjour

01/10/2014 - 31/12/2014
01/05/2015 - 30/06/2015

discipline

Psychologie, psychiatrie et psychanalyse

Fonction d’origine

Professeur

Institution d’origine

Emory University (États-Unis)

pays d'origine

États-Unis

projet de recherche

Identity, prejudice, and duplicity in development

Le but du projet est d’explorer et de re-visiter dans une perspective interdisciplinaire, les origines chez l’enfant de la propension à la stéréotypie sociale, l’ostracisme (l’exclusion sociale) et la duplicité (le mensonge). Le but est d’essayer de relier la recherche empirique sur le développement de l’identité avec celle qui a trait au racisme, l’exclusion sociale, et le mensonge chez l’enfant. L’idée est de générer un nouveau cadre de réflexion théorique et de nouvelles directions pour des recherches empiriques qui relieraient dans le développement ce qui a trait à la conscience de soi et ces autres aspects emergeants chez l'enfant qui ont trait à l’action, la perception et la connaissance d'autrui.

biographie

Philippe Rochat est professeur de psychologie à l’Université Emory à Atlanta, et directeur du laboratoire sur les nourrissons et les enfants. Sa recherche porte sur les origines développementales de la conscience de soi et de la cognition sociale chez les nourrissons et les enfants grandissant dans des milieux sociaux et culturels différents. Il a publié de nombreux chapitres dans des ouvrages collectifs et des articles dans de revues majeures de psychologie, ainsi que des ouvrages parmi lesquels The Infant's World (Harvard University Press, 2001, traduit en 5 langues), Others in Mind (Cambridge University Press, 2009), et plus récemment Origins of Possession: Owning and sharing in development (2014, Cambridge University Press). Il a été chercheur ou professeur invité dans plusieurs centres de recherche à l'étranger, notamment à l'université pontificale catholique de Rio de Janeiro (2012), à l'Institut Jean Nicod de l'ENS Paris (2013), à l'Ecole Pratique des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS) ainsi qu'à la Fondation de la Maison des Sciences de l’Homme (FMSH) à Paris (2015). Il est titulaire d'un doctorat de l'Université de Genève (1984).

institut

01/02/2011