Brady Wagoner

Brady Wagoner
labex
pas Eurias

dates de séjour

01/02/2019 - 30/06/2019
01/02/2021 - 30/06/2021

discipline

Psychologie, psychiatrie et psychanalyse

Fonction d’origine

Professeur

Institution d’origine

Université d'Aalborg (Danemark)

pays d'origine

Danemark

projet de recherche

Les monuments commémoratifs comme espaces liminaires: une psychologie socio-culturelle des lieux urbains sacrés

La mort brise les liens sociaux qui unissent la société en lui arrachant certains de ses membres. Différents rituels doivent être mis en œuvre et des artefacts matériels construits afin de réintégrer les morts et les endeuillés dans l’ordre social—tous deux en étant exclus pendant la période liminale du deuil. Les monuments commémoratifs sont des artefacts particulièrement importants. Ils mettent en avant la dynamique socio-psychologique d'objectivation et de transmission de mémoires collectives, qui est ensuite utilisée pour ancrer de nouveaux enjeux sociaux. Les récits relatés par les monuments offrent des moyens de gérer le passé face aux défis du présent et du futur, construisant solidarité envers certains et colère envers d’autres. Dans le contexte d’une perte collective, du multiculturalisme et de la mondialisation, la question se pose de savoir comment les gens interprètent les monuments commémoratifs modernes, comment ils se positionnent face à eux et quel est l’impact global de ces monuments sur leur opinion.

Bien que beaucoup ait été écrit sur les controverses portant sur la forme et la production de ces monuments commémoratifs, il y a eu étonnamment peu d’écrits sur la façon dont les gens les vivent et les utilisent - en d'autres termes, une perspective psychologique sociale. Ce projet utilise une méthode innovante de caméras subjectives afin d’accéder et d’analyser le flux d’expérience des gens, lorsqu’ils explorent et donnent un sens aux différents types de sites commémoratifs.

biographie

Brady Wagoner est professeur de psychologie et co-directeur du Center for Cultural Psychology et des programmes de Master en Psychologie Culturelle à l’université d’Aalborg au Danemark.
Il a soutenu son doctorat à l’université de Cambridge grâce à une bourse Gates Cambridge Scolarship. Ses recherches portent principalement sur la façon dont les gens donnent un sens à leur vie à l’intérieur des cadres culturels afin d’agir dans le monde. Ses publications touchent un large champ de sujets comprenant la psychologie culturelle, la mémoire, le changement social, métaphore, développement psychologique, méthodes qualitatives, l’histoire de la psychologie et la compréhension publique des sciences. Il est éditeur associé, entre autres, de la revue Culture & Psychology.
Il a reçu plusieurs distinctions professionnelles dont le “Early Career Award” en 2017 et le « Sigmund Koch Award » en 2018, tous deux de l’American Psychological Association (division 26), et le « Lucienne Domergue Award » en 2019 de la Casa Velazquez. Pendant son temps libre, il apprécie la poursuite absurde de sommets montagneux.

institut

01/12/2006