Margret Frenz

Margret Frenz

dates de séjour

01/10/2015 - 30/06/2016

discipline

Histoire

fonction

Chercheur

organisme

Université d’Oxford, Grande-Bretagne

pays d'origine

Royaume-Uni

projet de recherche

Citoyenneté, médecins et race dans les empires anglais et français (1900-1960)

Ce projet examine la citoyenneté (impériale), le rôle des médecins et l’importance des catégories raciales dans les empires français et britannique au XXe siècle. Ce projet éclaire les relations entre race, systèmes de sécurité sociale et citoyenneté. Quel était la notion d’État colonial pour ceux qui venaient en métropole depuis les colonies ? Et comment l’État imposait-il un contrôle social et des formes de ségrégation sur les populations des colonies arrivées en métropole ? Pendant les six premières décennies du XXe siècle, chacun des empires étudiés fut obligé de gérer un nombre croissant de sujets nécessitant des soins médicaux, venus des colonies en métropole. Il existe de nombreuses recherches sur des cas particuliers, mais jusqu’à présent aucune recherche comparative n’a mis en contexte les différentes stratégies adoptées par les empires français et britannique pour administrer le système de sécurité sociale de leurs sujets venus des colonies. C’est ce que ce projet a pour ambition de réaliser.

biographie

Margret FRENZ est historienne et travaille sur l’Inde, l’Océan Indien et l’Afrique de l’Est du XVIIIe au XXe siècle. Ses recherches tiennent de l’histoire globale, de l’histoire transnationale et de l’histoire coloniale, tout en mettant un accent particulier sur les recherches comparatives. En tant qu’historienne sociale et culturelle, elle s’intéresse surtout à la manière dont les individus vivent leurs positions sociales aux époques coloniale et postcoloniale, ainsi qu’aux souvenirs que ces individus ont de ces périodes. Ses recherches s’inscrivent dans le contexte d’une histoire structurelle des empires et des États nationaux.

Avant de rejoindre le Centre d’Oxford pour l’histoire globale et St Cross College à l’Université d’Oxford, Margret FRENZ a occupé des postes dans les universités de Leicester, Oxford, Berlin et Heidelberg. Elle était une chercheuse résidente à l’Institut d’Études Avancées en Sciences Humaines (IASH) à l’Université d’Edimbourg, en 2010-2011.

Bibliographie sélective

2014. Community, Memory, and Migration in a Globalizing World. The Goan Experience, c. 1890-1980, New Delhi: Oxford University Press.

2014. « Transimperial Connections. East African Goan Perspectives on Goa 1961 », Contemporary South Asia, Vol. 22, No. 3, pp. 240-254.

2013. « ‘Swaraj for Kenya, 1949-1965. The Ambiguities of Transnational Politics », Past & Present, No. 218, pp. 151-177.

2013. « Migration, Identity, and Postcolonial Change in Uganda. A Goan Perspective », Immigrants and Minorities, Vol. 31, No. 1, pp. 48-73.

2003. From Contact to Conquest. Transition to British Rule in Malabar, 1790-1805, New Delhi: Oxford University Press.

institut