Didier Gondola

Didier Gondola

dates de séjour

14/09/2015 - 13/07/2016

discipline

Histoire

fonction

Professeur

organisme

Université d'Indiana (USA)

pays d'origine

États-Unis

projet de recherche

A social disease? The emergence of HIV/AIDS in Equatorial Africa

L’apparition de nouvelles maladies est l’un des enjeux sanitaires les plus importants du nouveau millénaire. Le HIV/SIDA est clairement celle qui a été le plus étudiée. Il y a un consensus général sur le fait que plusieurs virus humains immunisés (au moins une douzaine répartis entre deux groupes génétiquement clos) sont récemment apparus à partir de virus immunisés implantés depuis longtemps chez le singe. La date et la manière exactes dont cela a eu lieu dès les années 1920 fait l’objet de débats. Jusqu’à maintenant, les explications sur l’origine du VIH ont été apportées avec peu voire aucune participation des spécialistes de sciences humaines. Récemment, un groupe d’historiens, parmi lesquels William Schneider, Indiana University, Tamara Giles ‐ Vernick, Institut Pasteur, Paris, Guillaume Lachenal, Université Paris 7, Amandine Lauro, Université Libre de Bruxelles, et moi ‐ même a fait équipe avec deux anthropologues (Stephanie Rupp, Lehman College, City University of New York et Jorge Varanda, Universidade de Coimbra, Portugal) et un certain nombre d’épidémiologistes reconnus (Ernest Drucker, Columbia University et Marx Preston, Tulane University, pour ne citer qu’eux) pour étudier des questions fondamentales autour de l’émergence du HIV/SIDA.  

biographie

Ch. Didier Gondola est chef du département d’histoire et professeur d’histoire de l’Afrique et des études afro ‐ américaines à Indiana University, Indianapolis. Il a obtenu un doctorat en histoire de l’Afrique à l’Université Paris 7 en 1993. Il est l’auteur de plusieurs articles sur les migrations en Afrique centrale et sur les cultures populaires, notamment la mode et la musique. Ses ouvrages sont parus chez Indiana University Press ( Tropical Cowboys : Youth Gangs, Violence, and Masculinities in Colonial Kinshasa ), L’Harmattan ( Villes miroirs , 1997; Africanisme: La crise d’une illusion , 2007) et chez Greenwood Press ( The History of Congo , 2002). Il est aussi co ‐ directeur (avec Charles Tshimanga et Peter Bloom) de Frenchness and the African Diaspora: Identity and Uprising in Contemporary France (Indiana University Press, 2009). Durant l’année académique 2008 ‐ 2009, il a passé une année à Kinshasa où il a effectué des recherches et enseigné à l’Université de Kinshasa grâce à une bourse de recherche Fulbright octroyée par le Département d’État américain. Il a été également lauréat de la prestigieuse bourse Eurias qui lui a permis de passer l’année académique 2011 ‐ 2012 comme résident à l’Institut des Études Avancées de Nantes, en France, où il a achevé la rédaction de Tropical Cowboys . D. Gondola travaille actuellement au sein d’une équipe de chercheurs venant des sciences du vivant et des sciences humaines – composée de virologues, biologistes, épidémiologistes, démographes, historiens et anthropologues américains, européens et africains – sur l’émergence des virus VIH en Afrique durant la période coloniale. L’équipe est. Dans le cadre de ce projet, il a organisé une conférence internationale à Nantes en juin 2012. En outre, D. Gondola prépare une biographie d’André Matswa Grenard, un militant charismatique, fondateur de l’Amicale des ressortissants de l’AEF et défenseur des droits de l’homme au Congo et en France durant les années 1930.  

institut

01/12/2006