Levente Selaf

Levente Selaf

dates de séjour

01/09/2017 - 30/06/2018

discipline

Littérature

fonction

Professeur assistant

organisme

ELTE University, Budapest (Hongrie)

pays d'origine

Hongrie

projet de recherche

Un occident trop lointain ou un orient trop proche : les représentations de l’Europe centrale et orientale dans la littérature française médiévale

L’objectif de ce projet est de fournir une analyse de la représentation de l’étranger, de l’autre dans la littérature française médiévale dans une perspective particulière, celle de l’image des pays et des peuples d’Europe centrale, cette zone frontalière entre l’Orient et l’Occident. Il vise ainsi à contribuer à une meilleure connaissance des origines de la tolérance et de l’intolérance vis-à-vis des étrangers, ainsi que des stéréotypes ethniques dans la littérature.

Le rôle symbolique de ces lieux géographiques et de ces noms ethniques, qui ne reflétait pas toujours la réalité historique de ces peuples et pays, sera analysé dans une optique imagologique. L’Orient était un lieu symbolique complexe pour l’Occident chrétien : à la fois l’adversaire musulman, les scènes de la Bible, les empires apocalyptiques ou nomades, l’Orient riche et exotique impénétrable, ou encore Byzance, héritier culturel et politique de Rome. L’Europe centrale et orientale, par sa position frontalière, pouvait incarner toutes ces images, tout comme faire partie de l’Occident, à ses marges. L’analyse présentera les éléments de cette matrice complexe, permettant de mieux comprendre l’image que les auteurs francophones ont eue de leur propre pays et de ces zones éloignées de l’Europe. Elle montrera en quelle mesure ces images sont fondées sur des expériences réelles des voyageurs et combien elles reflètent les lieux communs d’une géographie antique, savante.

biographie

Levente Seláf est maître de conférences habilité de l’Université Eötvös Loránd de Budapest. Après ses études universitaires à Szeged et à Budapest, il a obtenu un mémoire de DEA en études médiévales au Centre d'études supérieures de civilisation médiévale de l’Université de Poitiers. Il a poursuivi sa formation par une thèse en cotutelle entre les universités ELTE (Budapest) et Paris-Sorbonne, soutenue en 2003, sur la poésie religieuse en langues romanes au Moyen Age (publiée par Honoré Champion en 2008). Plusieurs bourses post-doctorales lui ont ensuite permis de poursuivre des recherches à l’étranger, notamment à l’EHESS de Paris, à l’institut d’études avancées de Wassenaar (Pays-Bas) et, grâce à une bourse Humboldt, à l’université J.-W. Goethe de Francfort-sur-le-Main. Ses sujets de recherches sont la poésie lyrique médiévale et l’usage des formes poétiques médiévales dans la littérature contemporaine ; la métrique française et occitane ; la littérature hagiographique vernaculaire ; la traduction littéraire, et finalement la représentation de l’étranger dans les textes du Moyen Age. Ces dernières années, il a publié plusieurs articles sur le rôle de l’Orient et l’Europe orientale dans la géographie symbolique de la littérature médiévale, ainsi que sur les rapports culturels et diplomatiques franco-hongrois. Parallèlement à sa carrière scientifique, il a réalisé des traductions littéraires du français vers le hongrois, en particulier des ouvrages de Jacques Roubaud, de Michel Pastoureau et de Daniel Arrasse.

institut

01/12/2006