Johannes Jaeger

Johannes Jaeger
pas labex
pas Eurias

dates de séjour

01/10/2020 - 31/03/2021

discipline

Histoire des sciences et des technologies
Sociologie

Fonction d’origine

Chercheur

Institution d’origine

Complexity Science Hub (CSH) de Vienne (Autriche)

pays d'origine

Autriche

projet de recherche

Science ouverte - Fondements philosophiques, enquête ouverte et innovation radicale

L'humanité est confrontée à un certain nombre de défis sociétaux et écologiques extraordinaires. Pour relever ces défis, il faut passer d'un modèle de science et de société exploiteur et hyperconcurrentiel à un modèle plus durable et plus collaboratif. Le monde est plus complexe et moins prévisible que jamais auparavant. Le changement se produit à un rythme sans précédent. Dans les temps turbulents à venir, l'humanité devra prendre un certain nombre de décisions urgentes, difficiles et de grande envergure. Ces décisions doivent être fondées sur les meilleures connaissances scientifiques que nous puissions obtenir - pertinentes, adaptables et flexibles, mais solides. Elles devraient être largement soutenues par un public ayant des connaissances scientifiques afin de permettre des résultats politiques efficaces et positifs. Malheureusement, il n'est pas du tout évident de savoir comment mettre en place un écosystème intellectuel universitaire et sociétal qui permette l'innovation radicale et le changement profond nécessaires sans perdre en stabilité et en responsabilité dans le processus. Le mouvement de la science ouverte tente de mettre en place un tel système. Il gagne rapidement en force et en influence avec le soutien de nombreux organismes de financement nationaux et supranationaux.  L'objectif général de ce projet est d'élaborer les fondements philosophiques de la science ouverte et d'identifier les conditions qui soutiennent sa mise en œuvre dans la pratique. Tout d'abord, il s’agira de développer une base épistémologique pour la science ouverte qui mesure la diversité, la flexibilité, l'adaptabilité et la robustesse, basée sur une perspective processuelle de la recherche scientifique. Deuxièmement, le travail consistera à sonder les limites de la planification et de la prévision rationnelles de l'innovation scientifique en se concentrant sur le rôle de l'apprentissage et de la créativité individuels dans la recherche ouverte et l'innovation radicale. Enfin, il conviendra d’examiner les circonstances dans lesquelles la recherche ouverte prospère et la théorie de l'installation sera utilisée pour suggérer des points de levier pour la refonte des pratiques de recherche et d'éducation.

biographie

Johannes Jaeger est un philosophe des sciences et un biologiste des systèmes avec un parcours transdisciplinaire. Ses recherches, d'abord comme chef de groupe empirique, puis comme directeur d'un institut de philosophie de la biologie, ont toujours été axées sur une perspective processuelle de l'organisme et de son évolution. Il s’'intéresse à des questions fondamentales telles que les limites du réductionnisme (génétique), la modélisation des systèmes dynamiques et l'explication mécaniste en biologie. Ses projets actuels portent sur l'utilisation de modèles comme outils épistémiques, sur la causalité et le contrôle dans les systèmes adaptatifs complexes, et sur l'homologie des processus de développement. Ces dernières années, il a également développé un intérêt pour la promotion de la science ouverte et pour la compréhension de l'épistémologie de l'enquête ouverte et de l'innovation. C'est ce thème de recherche qu’il poursuivra en tant que titulaire de la chaire de recherche "Jean D'Alembert" 2020/21 Université Paris-Saclay – IEA de Paris.  Il contribue par ailleurs actuellement au projet de recherche européen Horizon 2020 Crowd4SDG ("Citizen Science for Monitoring Climate Impacts and Achieving Climate Resilience").

En tant qu'universitaire indépendant, Johannes Jaeger propose un cours d'introduction à la philosophie des sciences pour les chercheurs, ainsi qu'un cours sur la philosophie de la créativité (en collaboration avec l'artiste parisien Sépànd Danesh), qu’il enseigne depuis quelques années dans divers instituts de recherche internationaux.