Don Weenink

Don Weenink
pas labex
pas Eurias

dates de séjour

01/02/2021 - 30/06/2021

discipline

Sociologie

Fonction d’origine

Professeur associé

Institution d’origine

Université d'Amsterdam (Pays-Bas)

pays d'origine

Pays-Bas

projet de recherche

Les formes sociales de la violence publique

L'objectif de cette étude est double. Le premier est de comprendre les formes sociales de la violence dans les espaces publics. Cela implique que la violence est considérée comme constituée dans les interactions sociales dans lesquelles les personnes réagissent les unes aux autres de manière séquentielle ; qu'elle implique des actions incarnées dans un environnement matériel et qu'elle implique la création de sens par des acteurs violents qui mettent en relation la situation en question avec leur biographie/identité, avec le passé et le futur. Sur la base de ces trois dimensions de la violence, une typologie conceptuelle des formes sociales de la violence dans les espaces publics sera élaborée. Dans une prochaine étape, la typologie sera utilisée pour montrer les tendances d'escalade et de désescalade inhérentes à ces formes sociales. La base empirique de ce travail est constituée de plus de 200 entretiens avec des acteurs violents et de séquences vidéo de 150 incidents violents dans l'espace public. Le second objectif est de faire progresser l'étude des massacres en posant des questions de niveau micro sur ces atrocités. Plus précisément, la typologie des formes sociales de violence sera appliquée pour obtenir une micro-traduction de trois aspects des massacres : la dynamique temporelle et les séquences de la violence collective, l'incarnation et l'environnement matériel de la violence collective et les processus de désidentification/polarisation.

biographie

Don Weenink est titulaire d'un doctorat en sociologie à l'université d'Amsterdam obtenu en 2005. Après un séjour de recherche postdoctorale à l'Institut Willem Pompe de droit pénal et de criminologie de l'Université d'Utrecht et un poste de professeur au sein du groupe de sociologie rurale de l'Université de Wageningen, il est retourné au département de sociologie de l'Université d'Amsterdam en 2013. Actuellement, il est chercheur principal du programme de recherche sur la violence de groupe (bourse de consolidation ERC). Son équipe étudie les processus de désescalade dans des situations antagonistes au sein de divers groupes. Il travaille avec des idées théoriques issues de la micro-sociologie, de la phénoménologie, de l'ethno-méthodologie et des théories de la pratique pour donner un sens à diverses données empiriques, telles que des séquences vidéo, des travaux ethnographiques de terrain, des entretiens et parfois des données d'enquête ou de simulation. Ses travaux ont été publiés entre autres dans Actes de la recherche en sciences sociales, British Journal of Criminology, British Journal of Sociology, European Journal of Criminology, European Journal of Social Theory, Ethnography et, Journal of Research in Crime and Delinquency. En 2016, il a publié Practice Theory and Research: Exploring the Dynamics of Social Life together avec Gert Spaargaren et Machiel Lamers.

institut

01/02/2011