Boris Nikolsky

Boris Nikolsky

dates de séjour

01/09/2017 - 30/06/2018

discipline

Etudes classiques

fonction

Directeur de recherche

organisme

Russian Academy of National Economy and Public Administration (Russie)

pays d'origine

Russie

projet de recherche

La poétique et la politique chez Euripide

Ce projet propose une nouvelle description de la relation entre les tragédies d’Euripide et la vie politique de son époque, associant une approche formaliste avec de l’historicisme et soulignant les liens entre leur forme poétique et dramatique et leur signification politique. Il met en avant la cohérence thématique des tragédies d’Euripide, et leurs relations avec des événements particuliers de la cité. Les thèses principales peuvent être résumées ainsi :1) Chaque pièce a une structure dramatique et poétique complexe, et la dimension politique se trouve au centre de cette structure comme principe unifiant et organisateur. 2) Une pièce est souvent, si ce n’est toujours, associée à un contexte politique particulier ; elle est une réaction à un tel contexte et parfois à des événements spécifiques, et elle transmet un message politique très concret. 3) Le message politique n’est pas exprimé sous une forme allégorique directe ; au contraire, une situation ou un événement politique nourrit le dramaturge de sujets pertinents à l’époque de la représentation, de tels sujets devenant les thèmes centraux de la pièce. Cette nouvelle vision de la relation entre politique et tragédie va permettre de réinterpréter l’ensemble des tragédies d’Euripide. Par ailleurs, une approche interdisciplinaire sera pleinement appliquée au théâtre d’Euripide. D’une part, la méthodologie proposée est philologique, associant des méthodes de la philologie traditionnelle avec d’autres méthodes plus modernes de la poésie structurale et du nouveau criticisme. D’autre part, le travail sur ce projet requiert une analyse en profondeur de l’histoire politique et des changements qui interviennent à Athènes pendant presque toute la seconde moitié du Ve siècle av. J.C. Il nécessite aussi un examen minutieux des textes des philosophes, des historiens et des orateurs. Enfin, il faut considérer que le langage symbolique de la tragédie grecque se référant aux événements politiques est similaire au langage symbolique des beaux-arts, qui a également souvent une dimension politique ; les liens qui traversent la tragédie et les beaux-arts doivent ainsi être mis à jour.

biographie

Boris Nikolsky, diplômé de l’Université d’État de Moscou en 1992, a soutenu son doctorat à l’Académie des sciences en 1995. Depuis cette date, il enseigne les études classiques à l’Université d’État des sciences humaines de Russie; depuis 2013, il est directeur de recherché à l’école des humanités de l’Académie russe de l’économie nationale et de l’administration publique. Il a été chercheur junior au Centre d’études helléniques de Washington (2002-2003), chercheur Diderot à l’université de Grenoble (2007), et chercheur Fulbright à la Brown University (2010). Ses principaux domaines de recherche sont la tragédie grecque ancienne, l’histoire politique et la philosophie hellénistique. Il a publié un commentaire de De finibus de Cicéron (2000, en russe) et une monographie sur l’Hippolytus d’Euripide (Misery and Forgiveness in Euripides, Swansea, 2015, en anglais).

institut

01/12/2006