Piotr Tylus

Piotr Tylus
labex
pas Eurias

dates de séjour

01/01/2013 - 31/07/2013

discipline

Histoire médiévale
Littérature

Fonction d’origine

Professeur

Institution d’origine

Université Jagellonne, Cracovie (Pologne)

pays d'origine

Pologne

projet de recherche

La spiritualité des laïcs du Moyen Age finissant – d’après les légendiers

Si travaux relatifs à la spiritualité du Moyen Âge et notamment à la spiritualité des laïcs à la fin de cette période se multiplient depuis quelques décennies, la démarche adoptée dans ce projet est néanmoins inédite. Il porte sur les légendiers médiévaux composés en français, qui constituent, en général, des remaniements de recueils latins. Les légendiers rédigés en langue vernaculaire s’adressaient aux laïcs et nourrissaient donc leur spiritualité, en la formant et en la reflétant. Cette recherche vise à mettre en évidence les reflets de la spiritualité laïque repérables dans ces textes. Le corpus étudié se compose de légendiers inédits, exclusivement conservés sous forme de manuscrits, un seul cas mis à part. Les recherches concerneront les aspects suivants : les destinataires des légendiers étudiés ; le choix des saints qui y sont présents, répondant aux pratiques spirituelles des laïcs (une attention particulière étant portée aux saint locaux) ; les modifications opérées dans le contenu des légendes (pour répondre aux besoins des destinataires) ; le contexte (porteur de sens) dans lequel apparaissent les légendes hagiographiques (textes mystiques, prières, etc.). L’examen de la spiritualité des laïcs du Moyen Âge tardif, d’après les légendiers, sera fait à la lumière des théories existantes, qui seront complétées ou modifiées.

biographie

Piotr Tylus est médiéviste et philologue, professeur à la Faculté Philologique de l’Université Jagellonne (Cracovie). Il a soutenu une thèse de doctorat en 2000 et une habilitation à diriger les recherches en 2008. Ses principaux domaines d’intérêt sont la littérature française médiévale, l’histoire de la langue française, la tradition manuscrite des textes français médiévaux et modernes. Il dirige le groupe de recherches FIBULA dont il est le fondateur, avec lequel il a analysé les manuscrits en langues romanes appartenant à la collection berlinoise de la Bibliothèque Jagellonne. Il a été boursier de la Fondation Mellon.​

institut

01/02/2011