Geoffrey Harpham

Geoffrey Harpham
pas labex
pas Eurias

dates de séjour

15/04/2017 - 30/06/2017

discipline

Littérature

Fonction d’origine

Professeur

Institution d’origine

Kenan Institute for Ethics,université Duke (États-Unis)

pays d'origine

États-Unis

projet de recherche

La révolution américaine dans l’éducation

Le projet de recherche de Geoffrey Harpham vise à l’écriture d’un livre intitulé The American Revolution in Education. Il décrit les fondements philosophiques et les aspirations socio-politiques du système éducatif des Etats-Unis, dans sa singularité depuis son émergence à partir de la fin de la deuxième guerre mondiale. Ce système éducatif, universel, général et libéral a été développé dans l’optique de créer une société de citoyens capables d’auto-gouvernance, et non dans celle de répondre à des débouchés professionnels, que ce soit dans la fonction privée ou publique. En d’autres termes, il s’est basé sur une connaissance de soi nationale, qui tenait compte de certains principes et aspirations. L’exigence centrale de ce système était que les citoyens d’une démocratie constitutionnelle soient en mesure de lire et d’interpréter des textes écrits. La responsabilité de former la faculté d’interprétation incomba aux disciplines aujourd’hui connues comme les sciences humaines et plus particulièrement au département d’anglais. Une telle description du système éducatif américain contribue à expliquer le caractère spécifique des Humanités au sein des universités américaines et l’importance particulière accordée à l’anglais comme discipline dans les programmes d’études.

biographie

Geoffrey Harpham est depuis 2015 membre émérite et enseignant à l’Institut d’éthique de l’université Duke. Il a auparavant dirigé et présidé le Centre national des humanités en Caroline du Nord durant treize ans. Eminent historien des sciences humaines, il est notamment l’auteur de The Ascetic Imperative in Culture and Criticism (1992), Shadows of Ethics: Criticism and the Just Society (1999), Language Alone : The Critical Fetish of Modernity (2002) et de The Humanities and the Dream of America (2011). Son projet de recherche actuel vise à articuler les logiques politiques et historiques qui ont implicitement accompagné l’émergence du système éducatif américain à la fin de la deuxième guerre mondiale.

Contributeur fellows

institut