Hussein Ayad Abdullah

Hussein Ayad Abdullah
pas labex
pas Eurias

dates de séjour

01/10/2012 - 30/06/2013

discipline

Arts et études des arts
Philosophie

Fonction d’origine

Doyen

Institution d’origine

Collège scientifique de design (Sultanat d'Oman)

pays d'origine

Oman

projet de recherche

Théorie de l’esthétique dans l’art du design

La théorie esquisse trois niveaux dans l’art du design : le premier niveau (l’art du futur) met en jeu la philosophie, la théorie et l’application. Le second traite d’une question controversée relative à la relation entre la pensée et l’existence. Le troisième vise à comprendre comment la substance devient un mode de relation où s’exprime de façon croissante un besoin de connaissances, de valeurs spirituelles, d’esthétique et d’éthique, qui passe par l’esthétique dans tous les domaines de la vie comme preuve du passage d’un simple système de paroles à un autre plus sophistiqué et plus complet. Pour résoudre l’équation qui réunit la pensée, l’esthétique et les profits, ce système comprend tous les arts de la conception comme l’architecture, l’industrie, le design d’intérieur, la décoration, le mobilier, la mode, les outils, les bijoux, l’édition, les diverses techniques numériques etc. Aujourd’hui les sciences, la technologie, l’industrie, la production, la commercialisation, la faisabilité économique, et le capital ont tous été inclus dans le monde de l’esthétique. Il n’est plus nécessaire d’admirer la beauté artistique en regardant un portrait ou une statue dans un musée. Cette beauté peut être appréciée sur les marchés, dans la vie quotidienne et dans le monde entier. Cela a conduit à l’avènement de la philosophie pragmatique de l’esthétique considérant la fonction, la rentabilité, et l’usage. Cela a été rendu possible, d’une part en élevant la théorie esthétique au niveau d’un art de la conception couvrant l’ensemble des valeurs à la fois  technique, matérialiste, pragmatique, de communication, moderne et future et d’autre part en basculant du système analogique vers le numérique à l‘occasion de la révolution de l’information et de la technologie. Cette théorie a gagné son authenticité en transformant tous ces concepts en expériences pratiques  visant à prendre en considération les différents intérêts.​

biographie

Professeur Husseini a commencé à s’intéresser aux arts du design, à la calligraphie arabe et à l’art islamique dès l’enfance consacrant de longues heures chaque jour à pratiquer ces arts. Il obtient son premier prix alors qu’il est encore étudiant. Diplômé de l’Université de Bagdad en beaux-arts et lauréat de nombreux prix d’excellence, il est toujours resté proche des traditions  de la calligraphie arabe telles s’expriment en Irak, en Egypte  et en Turquie. En qualité de Doyen du Collège des Beaux-Arts, il n’a  eu de cesse de lutter pour la reconstruction du Collège des Beaux-Arts de Bagdad  après les dégâts survenus en 2003. Il a quitté l’Irak en 2006 en raison de l’anarchie et des campagnes d’assassinat qui ciblaient des professeurs d’université. Il a voyagé dans différents pays et s’est finalement installé à Muscat où il a été nommé doyen du Collège scientifique de design dont il avait contribué à élaborer la stratégie. Pendant tout ce temps, il n’a jamais cessé ses propres activités scientifiques. Il a notamment participé à différents jurys lors de festivals d’art internationaux. Le résumé de son dernier livre « Art of Design » a remporté le prix Cheikh Zayed du livre pour l’année 2010.​

institut