Giuseppe LONGO

Giuseppe LONGO

dates de séjour

01/01/2014 - 31/03/2014

discipline

Épistémologie
Mathématiques
Biologie Théorique

fonction

Directeur de Recherche émérite

organisme

CNRS

pays d'origine

France

projet de recherche

Les lois des dieux, des hommes et de la nature

Ce projet s’inscrit dans un objectif à long terme et vise à saisir une question de fond, liée à la signification que prend ou devrait prendre le concept de loi en biologie, à partir de la théorie de l’évolution, par rapport à celui qu’il prend dans la physique moderne et contemporaine. Les lois mathématisées de la physique, de l’économie des équilibres et des dynamiques financières, de la quantification des domaines sociaux les plus divers, se voient attribuées un rôle de paradigme pour les autres disciplines. Une interrogation partant de l’intérieur des sciences de la nature peut conduire à mieux apprécier la force et les limites de ces transferts.

Une première thèse est dès lors posée : la notion de loi physique, qui depuis au moins quatre siècles domine toutes les références aux “lois de la nature”, est profondément mêlée de métaphysique religieuse et de références juridiques qui l’ont façonnée, voire légitimée. Tout en anticipant un objectif qui peut être falsifié, nous pensons que ce biais historique et métaphysique qui pèse implicitement sur la notion de loi de la nature et qui vient principalement, sinon exclusivement, de l’hégémonie (“bien méritée”) de la théorisation physicomathématique, est aujourd’hui un obstacle à une réflexion originale sur les dynamiques du vivant. On essayera alors de poser avec rigueur la question de l’intelligibilité et de la normativité dans le cadre des sciences de la vie, au-delà des aprioris métaphysiques qui gouvernent l’intelligibilité physicomathématique. Par ce biais, le projet espère aussi contribuer à éclairer le débat qui se joue au sein des sciences humaines, concernant en particulier leur rapport aux “lois” telles que proposées par les sciences de la nature.

biographie

Giuseppe Longo est Directeur de Recherche CNRS émérite au centre interdisciplinaire Cavaillès de l’Ecole Normale Supérieure, Paris (ENS). Ancien Directeur de Recherche CNRS en Mathématiques, puis en Informatique, à l’ENS. Il est ancien Professeur de Logique Mathématique puis d’Informatique à l’Université de Pise. Giuseppe Longo a passé 3 ans comme chercheur et professeur invité aux Etats-Unis (successivement à Berkeley, au MIT et à Carnegie Mellon), ainsi que plusieurs mois à Oxford (Grande Bretagne) et Utrecht (Pays Bas). Il est rédacteur en chef de Mathematical Structures in Computer Science, une revue scientifique majeure de l’Université de Cambridge, de deux collections de livres et co-auteur d’une centaine d’articles et de deux livres. Ses recherches ont d’abord concerné la Logique Mathématique et ses diverses applications à l’Informatique. Il a récemment étendu son champ de recherches à l’épistémologie des mathématiques et à la Biologie Théorique, voir son livre Mathematics and the Natural Sciences; the physical singularity of life (avec F. Bailly, Imperial College Press, 2011) et le site : www.di.ens.fr/users/longo.

Bibliographie sélective

BAILLY, Francis et LONGO, Giuseppe. Mathematics and Natural Sciences: the Physical Singularity of Life. London : Imperial College Press, 2011, 336 p.

 

LONGO, Giuseppe et MONTÉVIL, Maël. Randomness Increases Order in Biological Evolution. Computer Science (LNCS), 2012, vol.7318, p. 289–308.

 

LONGO, Giuseppe. Mathematical Infinity "in prospettiva" and the Spaces of Possibilities. Visible, 2011, n° 9.

 

LONGO, Giuseppe. Reflections on (Concrete) Incompleteness. Philosophia Mathematica [en ligne]. 2011, 19(3), p. 255-280. Disponible sur lien (consulté le 30.05.2013).

 

LONGO, Giuseppe. Incomputability in Physics and in Biology. Proceedings of Computability in Europe, June 30-July 4, 2010, Azores. Springer, 2010 (coll. LNCS,6158). Revised version in : Mathematical Structures in Computer Science [en ligne], October 2012, Vol. 22 (05), pp. 880 – 900. Disponible sur lien (consulté le 30.05.2013).

publications

Giuseppe Longo
01/12/2014

institut