Aurélien Belot

Aurélien Belot
pas labex
pas Eurias

dates de séjour

01/09/2018 - 30/06/2019

discipline

Médecine

Fonction d’origine

Professeur assistant

Institution d’origine

Cancer Research UK Cancer Survival Group (Royaume-Uni)

pays d'origine

Royaume-Uni

projet de recherche

PRISE EN CHARGE ET SURVIE DES PATIENTS CANCEREUX : IMPACT DE LA DEFAVORISATION SOCIALE EN FRANCE ET EN ANGLETERRE

Le cancer est une maladie chronique touchant de plus en plus de personnes en Europe. Des études ont montré une survie après cancer moins favorable en Angleterre par rapport à d’autres pays. Une hypothèse émise pour expliquer ces différences concerne la prise en charge des patients, qui serait de qualité moindre en Angleterre et qui serait source d’inégalités : les patients plus âgés ainsi que les patients socioéconomiquement défavorisés bénéficieraient moins souvent d’une prise en charge optimale de leur maladie. Différents facteurs influencent la prise en charge ainsi que la survie des patients atteints de cancer, dont principalement l’âge du patient au moment du diagnostic, le stade du cancer (niveau d’évolution) et la présence de comorbidités (autres maladies chez le patient).
L’objectif de ce projet est de comparer la prise en charge et la survie nette des patients cancéreux entre la France et l’Angleterre, selon l’âge et le statut socioéconomique des patients et après prise en compte de facteurs pronostiques majeurs (stade du cancer et comorbidités).
Nous étudierons les cancers du côlon et du rectum, et utiliserons les données des registres de cancer, enrichies d’autres source de données. Nous utiliserons des modèles de régression logistiques pour comparer les modes de prise en charge (traitement chirurgical, radiothérapie, chimiothérapie) et des modèles de régression du taux de mortalité en excès pour les probabilités de survie liée au cancer.
Cette étude éclairera sur les mécanismes, communs ou spécifiques aux deux pays, liés aux inégalités sociales de survie. Des bénéfices mutuels seront tirés de ces comparaisons, afin de souligner quelle stratégie et mode de prise en charge semble les plus adéquats pour un pronostic optimal des patients.
A la suite de ce projet, nous publierons les résultats dans une revue d’épidémiologie, et espérons bénéficier des résultats de ce travail pour soumettre deux projets à des appels d’offre européens.

biographie

Aurélien Belot est diplômé de mathématiques en 2000 et a obtenu un master en sciences statistiques en 2002 à l’université de Lyon 1. Il a travaillé comme biostatisticien au département de biostatistiques des Hospices civils de Lyon entre 2002 et 2014, où ses tâches essentielles étaient de développer et d’implanter des méthodes statistiques afin de développer des indicateurs de santé nationaux sur le cancer en France (incidence, mortalité, prévalence et survie) au sein d’un groupe de travail de l’Institut national de veille sanitaire, l’Institut national du cancer et le réseau français de registres des cancers FRANCIM. Il a soutenu son doctorat en 2009 à temps partiel dans le domaine de la recherche clinique et de santé publique, autour du sujet particulier des modèles flexibles afin d’analyser les données de survie en présence de risques compétitifs, avec un focus sur la méthode du risque excessif. Aurélien a rejoint le Cancer Research UK Cancer Survival Group en août 2014 comme professeur assistant en statistiques médicales et épidémiologie du cancer.

 

institut

01/12/2006