Allan Young

Allan Young
pas labex
pas Eurias

dates de séjour

01/06/2008 - 14/07/2008

discipline

Anthropologie et ethnologie

Fonction d’origine

Chercheur

Institution d’origine

Department of social studies of Medicine, McGill University, Montreal (Canada)

pays d'origine

Canada

projet de recherche

The riddle of empathy and the evolution of social brains: an anthropological and historical exploration of cultural and clinical images of mind and brain observed through the medium of psychopathology.

Depuis une vingtaine d’années, la médecine mentale connaît un bouleversement qui affecte ses paradigmes, ses procédés thérapeutiques et ses concepts fondamentaux. Les questions classiques de la psychiatrie ont été peu à peu remplacées par des problèmes plus vastes regroupés sous l’intitulé : santé mentale. […]Partout dans le monde, l’épidémiologie psychiatrique, tiraillée entre génétique et sciences sociales, bute sur des dilemmes de teneur épistémologique […] qui se transforment en enjeux politiques […].Vu avec les lunettes de l’historien, une des manifestations les plus frappantes de l’émergence du paradigme de la santé mentale est le progressif repli, voire le déclin de la psychologie traditionnelle […]. La littérature internationale donne des preuves abondantes de ce bouleversement en cours en médecine mentale. De nombreux programmes interdisciplinaires ont été initiés, au Royaume-Uni ou aux Etats-Unis, faisant collaborer cliniciens, philosophes, sociologues et anthropologues, pour qu’ils se saisissent des difficultés que ce nouveau paradigme véhicule. Car ces questions abstraites ont un fort impact sur les politiques publiques. En France toutefois, il n’existe aucun effort concerté pour élaborer ces questions dans un cadre à la fois problématique et interdisciplinaire. C’est pourquoi nous tentons de constituer une communauté de recherches interdisciplinaires cohérente sur ces questions, avec l’aide d’institutions et de chercheurs étrangers.

biographie

Dr Young est professeur au département d'études sociales en médecine, anthropologie et psychiatrie de l'Université de McGill (Canada). Il a obtenu son doctorat à l'Université de Pensylvanie et a étudié les pratiques de médecine traditionnelle en Ethiopie et au Népal. Il a conduit pendant deux ans, des recherches ethnographiques sur les syndromes de stress postraumatiques (PTSD) au sein d'une unité psychiatrique américaine. Ses domaines de recherche portent sur la culture et la somatisation, l'ethnographie et les syndromes de stress postraumatiques, l'anthropologie et la psychiatrie.

 

 

 

institut

01/02/2011