Marc Chopplet

Marc Chopplet

dates de séjour

01/10/2015 - 30/06/2016

discipline

Philosophie

fonction

Professeur émérite

pays d'origine

France

projet de recherche

Analyse critique et comparée des dynamiques de changement dans le domaine des sciences de la vie et des biotechnologies en France et aux Etats-Unis. Essai de mise en évidence de l’architecture socioculturelle des choix technologique

Les sciences et technologies du vivant font l’objet d’une attention particulière. Elles concernent en effet des phénomènes physiologiques qui touchent directement à l’existence humaine et aux milieux dans lesquelles se déroule cette existence. Elles ne peuvent non plus être totalement dissociées de représentations culturelles et symboliques. A travers une approche généalogique de l’histoire des sciences de la vie en France et aux Etats-Unis et de l’analyse des interactions entre science et société dans ces domaines, le projet de recherche aura pour but, dans un premier temps, de dégager la structure et les champs de représentation qui orientent tant la recherche scientifique que les débats et controverses. Dans un second temps, il s’agira de confronter cet ensemble aux discours institutionnels de politiques publiques en France des 40 dernières années en matière d’innovation dans le domaine des biotechnologies et à l’examen de ce qu’elles doivent aux représentations symboliques identifiées précédemment. L’enjeu de cette approche est de tenir ensemble les discours scientifiques de connaissance et de pouvoir, le discours critique de crainte et de catastrophe et le discours institutionnel de la Loi et du politique, afin d’identifier les éléments structurants des choix à l’œuvre dans nos sociétés.

biographie

Marc CHOPPLET, né en 1951, est philosophe et sociologue de formation. Il possède une longue et riche expérience dans la recherche et l’innovation touchant aux aspects Science, Technologie et Société, ainsi qu’à leur mise en oeuvre à différentes échelles spatiales et temporelles. Parallèlement, il développa son expérience professionnelle au sein du Centre d’Etude des Systèmes et des Technologies Avancées (coordination d’actions internationales : Réseau international de biotechnologie, projets EUREKA en Sciences et Technologies du vivant) et à l’European Institute of Technology. Il diriga de 1990 à 2013 une structure d’interface d’abord dénommée Biopôle, puis AlternatecH et enfin Agro-Transfert Ressources et Territoires. Cette structure alliait la recherche dans le domaine des sciences et des technologies appliquées au végétal et au développement. Elle fut notamment à l’origine du Pôle de compétitivité à vocation mondiale « Industries et Agro-ressources » (IAR).
 

Il fut président de l’Association française de biotechnologies ADEBIO (1999-2002), et responsable d’un Séminaire à l’Université de Paris-I Sorbonne dans le DEA "Technologie, Communication, Pouvoir (1992-2006). Il est l’auteur de nombreuses publications portant sur les stratégies de développement des nouvelles technologies, leur acceptabilité sociale et les questions de communication, de pouvoir et d’éthiques associées à ces développements. Il est également membre du Comité de rédaction de la revue Quaderni depuis 1990

Bibliographie sélective

2014. « Projets, Innovation et Territoires : les nouvelles frontières du local », in La Société éclatée : le retour de l’objet local, Edition de l’Aube.

2011. « Les dimensions religieuses du principe de précaution », in Le principe de précaution : idéologie ou approfondissement démocratique ?, Ph. Busquin (sous dir.), Université de Mons/Lansman éditeur.

2006. « Leçons sur la liberté », in Politique, Communication et Technologies, Mélanges en hommage à Lucien Sfez, Paris, PUF.

2004. « Vers des alternatives végétales, l’émergence d’une nouvelle bioéconomie », avec D. Thomas, Futuribles, n295.

1996. « Le Téléthon ou les paradoxes de la communication scientifique à la télévision », Quaderni “Sciences de la vie et Médias”, no 29.

1993. « Le vivant réquisitionné », avec A. Santana, in Prospective des déséquilibres mondiaux : rapport sur l’évolution du monde, CPE/GRET.

 

 

institut