Keith Hoskin

Keith Hoskin
pas labex
pas Eurias

dates de séjour

01/01/2019 - 31/03/2019

discipline

Sciences de l'administration et de la gestion

Fonction d’origine

Professeur

Institution d’origine

Université de Birmingham (Royaume-Uni)

pays d'origine

Royaume-Uni

projet de recherche

« Nommer et compter » : la comptabilité comme forme de vérité de l’ancienne Mésopotamie au monde moderne des savoirs

Keith Hoskin propose un travail critique sur la manière dont les pratiques modernes de gestion par la comptabilité se sont développées d’une manière similaire dans le cadre de la « gestion gouvernementale » de l’État et la « gouvernance » de l’entreprise moderne, à l’organisation complexe et maintenant de dimension transnationale. Cela implique à la fois une relecture d’épisodes clés du développement américain de la gestion moderne, pour identifier les formes nouvelles de gestion et de comptabilité développées par les diplômés de West Point/pionniers du management moderne, ainsi que l’écriture d’un livre sur l’histoire générale de la naissance de l’entreprise moderne et la gestion « gouvernementale ».

Le deuxième axe de travail concerne la nécessité de repenser l’analyse du discours, et en particulier l’analyse du discours organisationnel, au-delà de la prédilection aujourd’hui pour le « discours et le texte », point de vue qui n’accorde pas toute l’attention aux rôles joués par les énoncés « non-glottographiques », dont le premier exemple fut la comptabilité sur tablette d’argile de l’ancienne Mésopotamie, et qui aujourd’hui sont formulées à travers des graphiques, équations et modèles si essentiels à l’élaboration des énoncés de vérité dans les sciences humaines et naturelles modernes et dans la formulation des « énoncés de vérité économique » qui façonnent les décisions entrepreneuriales et politiques aujourd’hui.

biographie

Keith Hoskin est professeur de comptabilité à la Birmingham Business School, et professeur invité à la Business School de l’université de l’Essex. De 1999 à 2011, il fut professeur de stratégie et de comptabilité à la Warwick Business School, après avoir été professeur de comptabilité à l’école de gestion de l’Institut des sciences et technologies à l’université de Manchester (1996-99). Il a été professeur invité dans de nombreuses universités, notamment l’université de Californie à Berkeley, la Case Western Reserve University, l’université de Venise et l’université de Bologne. 

En 2001 et 2008, il fut membre du groupe d’experts pour la comptabilité et la finance du Research Assessment Expertise (RAE) du Royaume-Uni. De 2008 à 2010, il fut le président de la Conférence des professeurs en comptabilité et finance du Royaume-Uni. La British Accounting Association lui a décerné son prix 2011 distinguant les meilleurs chercheurs en comptabilité.

Ses recherches et publications portent principalement sur l’étude historique et théorique de la comptabilité, de la gestion et de la stratégie. Elles visent théoriquement à (i) développer une meilleure compréhension de la fonction comptable pérenne de qualification et de calcul et des formes historiques qu’elle a prises, et (ii) comprendre les liens entre les formes changeantes de cette fonction et les modes « d’action sur les actions des autres », en particulier celles dites de « management » et de « planification ».

institut