Ina Merdjanova

Ina Merdjanova
pas labex
pas Eurias
Résidents Programme FIAS

dates de séjour

01/09/2023 - 31/07/2024

discipline

Sociologie

Fonction actuelle

Chercheur principal

Institution actuelle

Trinity College Dublin (Irlande)

pays d'origine

Irlande

projet de recherche

Plaidoyer féministe kurdo-turc pour la paix en Turquie

Le projet de recherche d’Ina Merdjanova à l’Iméra, l’Institut d’études avancées de l’Université Aix-Marseille, vise à explorer le rôle significatif joué par les militantes féministes kurdes et turques en faveur de la paix pendant le processus de paix de 2013-2015 en Turquie.

 

Un Nouveau Paradigme Féministe pour la Résolution du Conflit Kurdo-Turc

 

Le projet aborde le contexte historique de la discrimination persistante contre les Kurdes et du conflit qui en découle entre l’État turc et le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK). En examinant la tentative la plus récente de mettre fin au conflit violent, le projet analyse les différences entre les visions féministes et centrées sur les hommes de la paix. En se concentrant en particulier sur les réalisations des femmes dans les luttes pour la paix, le projet contribue aux domaines des études sur les femmes, des droits de l’homme, de la citoyenneté et de la consolidation de la paix, et souligne l’importance d’une approche globale et inclusive de la paix dans les sociétés profondément divisées.

 

Féminisme et Paix en Turquie : Une Approche Interdisciplinaire et Intersectionnelle

 

La méthodologie innovante de ce projet de recherche repose sur un cadre théorique féministe et est enrichie par les idées de chercheuses éminentes telles que Nancy Fraser, Nira Yuval-Davis et Cynthia Cockburn. La recherche utilise une perspective interdisciplinaire combinant la sociologie, les études sur les femmes, l’anthropologie et les études sur la paix. Cette approche multidimensionnelle permet une meilleure compréhension de la complexité du conflit en Turquie et des luttes féministes persistantes pour la paix.

biographie

Ina Merdjanova est chercheuse principale à l’École irlandaise d’œcuménisme de Trinity College Dublin et ancienne professeure invitée au Centre for Trust, Peace, and Social Relation de l’Université de Coventry (2018-2021). Elle travaille dans les domaines de la sociologie, des études de paix, des études sur les femmes, des études religieuses, de la politique et de l’anthropologie. Elle possède une vaste expérience universitaire dans différentes institutions académiques et de recherche : l’Université d’Oxford, l’Université de New York, le Center for Advanced Studies in the Humanities de l’Université d’Édimbourg, le Woodrow Wilson International Center for Scholars à Washington DC, le Netherlands Institute for Advanced Studies in the Humanities and Social Sciences, l’Aleksanteri Institute à l’Université d’Helsinki et le Freiburg Center for Advanced Studies, entre autres. Parmi ses publications figurent les ouvrages suivants : « Religion, Nationalism and Civil Society in Eastern Europe—The Postcommunist Palimpsest » (Edwin Mellon Press, 2002), « Religion as a Conversation Starter: Interreligious Dialogue for Peacebuilding in the Balkans » (avec Patrice Brodeur, Continuum, 2009), « Rediscovering the Umma: Muslims in the Balkans between Nationalism and Transnationalism » (Oxford University Press, 2013), ainsi qu’un ouvrage collectif intitulé « Women and Religiosity in Orthodox Christianity » (Fordham University Press, 2021).