Alessandro Tucillo

Alessandro Tucillo

dates de séjour

01/09/2016 - 01/07/2017

discipline

Histoire

organisme

Università di Napoli L'Orientale Dipartemento di Scienze Umane e Sociali

pays d'origine

Italie

projet de recherche

L’esclavage colonial en question dans les contextes politiques et culturels italiens aux XVIIIe siècles -XIXe

Le projet L’esclavage colonial en question dans les contextes politiques et culturels italiens aux XVIIIe-XIXe siècles a l’ambition d’affirmer des nouvelles perspectives de recherche au sein de l’histoire atlantique. La thèse historiographique que nous proposons, et que ce projet pourrait consolider de manière décisive après les résultats achevés de notre recherche doctorale, c’est que la question de l’esclavage colonial nécessite d’être étudiée au de-là des contextes politiques directement impliqués dans la colonisation européenne du Nouveau Monde. Les États italiens aux XVIIIe-XIXe c’est-à-dire avant l’unité nationale de 1861, représentent pour cet objectif un domaine de recherche du plus grand intérêt.

Comment une thématique typiquement atlantique comme l’esclavage et la traite des Noirs peut-elle être mise en relation avec une réalité méditerranéenne, qui avait connu et connaissait d’autres formes d’esclavage (Bono 1999, Tuccillo 2016 à paraître), mais qui n’avait pas de colonies à esclaves à gérer et qui n’avait pas non plus d’implications importantes avec le circuit du commerce transatlantique ?

Ce problème ne saurait pas être abordé sans dépasser le triple registre dans lequel les historiens ont traditionnellement écrit de l’histoire des pays européens, des Empires coloniaux et des territoires colonisés (Schaub 2008) : des registres séparés qui ont “empêché” de penser la

péninsule italienne comme un possible chapitre de l’histoire du colonialisme aux XVIIIe-XIXe siècles. Cette possibilité a été, en effet, presque ignorée aussi bien par l’historiographie internationale – pourtant bien consistante – sur l’esclavage colonial que par l’historiographie sur les

États italiens “pré-unitaires” (mais voir Rao 2006). Au-delà de quelques références que l’on peut trouver dans des articles assez datés (Scarano 1957-1960) et dans des ouvrages sur l’émigration italienne (Vangelista 1992), le problème de l’Oltremare italien ne s’est posé qu’après 1861 et, notamment, au moment du scramble for Africa (Labanca 2002). Notre sujet et notre perspective de recherche sont donc inédits et visent à élargir le cadre d’analyse de l’histoire atlantique ainsi qu’à participer à un renouvellement historiographique en cours sur l’histoire des Empires et du “fait colonial” (Bayly 2004, Burbank-Cooper 2010, Cooper 2005, Cooper-Stoler 1997, Madeira Santos-
Schaub 2012, Pitts 2008, Vidal 2012).

Le projet L’esclavage colonial en question se propose d’aborder trois points principaux : la réflexion critique des illuministi sur l’esclavage colonial, le rapport controversé entre Église catholique et esclavage colonial aux XVIIIe-XIXe siècles, les implications italiennes de la campagne pour l’abolition de la traite des Noirs dès le Congrès de Vienne.

institut

01/12/2006