Viren Murthy

Viren Murthy

dates de séjour

01/01/2016 - 30/06/2016

discipline

Histoire

fonction

Professeur

organisme

Université du Wisconsin à Madison, Etats-Unis

pays d'origine

États-Unis

projet de recherche

Le pan-asianisme et le casse-tête de la modernité postcoloniale

Ce projet cherche à élucider comment il faut comprendre les nombreuses idées qui portent sur l’unité de l’Asie, ainsi que les points de vue critiques de la modernité (ou modernité occidentale) au fil du XXe siècle. La littérature, l’art et la philosophie (par exemple les œuvres de Tagore, Okakura et de Takeuchi Yoshimi) invitent souvent à formuler une vision romantique de l’histoire et de la politique au-delà de la domination rationnelle de l’Asie par l’Occident. Les historiens pan-asiatiques, tels que les historiens japonais des années 1940-50 à l’instar de Miyazaki Ichisada, mais aussi l’historien chinois contemporain, Wang Hui, élaborent souvent des récits généalogiques de la modernité en Asie, en lui attribuant une logique interne qui lui soit propre. Ces approches mettent alors en avant les conditions nécessaires qui auraient permis à l’Asie de suivre un chemin alternatif au cours du XXe siècle. Ces historiens imaginent l’Asie en la situant dans une perspective évolutionniste de l’histoire, tout en démultipliant les vues sur le passé et l’avenir. Il alors possible de percevoir dans ces approches des tentatives de repenser la modernité, lorsque ces historiens décrivent la transition asiatique de la période médiévale à l’époque moderne. Ces stratégies rejoignent l’idée contemporaine des modernités alternatives. Néanmoins, le contexte politique qui entoure la modernité asiatique fait en sorte que de nombreuses visions de ce qu’est cette modernité alternative peuvent survenir. Ce projet repose sur l’idée que le capitalisme crée les conditions qui rendent possible de tels récits sur l’Asie, mais que, dans le même temps, le pan-asiatisme tente de surmonter ses propres conditions d’existence.

biographie

Viren Murthy est né à Chicago (Illinois) aux États-Unis. Il passe son enfance en Inde où il fait ses années de lycée. De retour aux Etats-Unis, il obtient une licence universitaire au Lake Forest College en 1990, puis une maitrise à l’Université de Hawaii en 1992. Il est titulaire d’un doctorat en histoire de l’Université de Chicago depuis 2007. Il a ensuite travaillé au département d’histoire de l’Université d’Ottawa de 2008 à 2012. Depuis 2012, il est professeur assistant au département d’histoire de l’Université du Wisconsin à Madison. Ses recherches portent sur l’histoire intellectuelle de la Chine, du Japon et de l’Inde. Il porte tout particulièrement son attention en direction des critiques formulées dans ces pays envers le capitalisme et la modernité. Dans ce contexte, il s’intéresse au post-colonialisme et au marxisme.

Bibliographie sélective

2014. Global Historical Thought, with P. Duara and A. Sartori (eds.), London: Blackwell.

2013. The Challenge of Linear Time: Nationhood and the Politics of History in East Asia, with A. Schneider (eds.), Leiden: Brill.

2012. « Transfiguring Modern Temporality: Zhang Taiyan’s Critique of Evolutionary History », Modern China, Vol. 38, No. 5, pp. 483-522.

2011. The Philosophy of Zhang Taiyan: The Resistance of Consciousness, Leiden: Brill.

 

institut