Udayan Vajpeyi

Udayan Vajpeyi

dates de séjour

01/05/2011 - 30/06/2011

discipline

Art

fonction

Médecin

organisme

Gandhi Medical College, Bhopal, Inde

pays d'origine

Inde

projet de recherche

Recherche d’un système de mécénat pour les arts du spectacle

Les arts de la scène en particulier et les arts en général se sont développés principalement avec l’appui généré par différents types de mécénat en Inde et dans d’autres pays comme la Chine et le Japon. L’Europe ne fait pas non plus exception à cet égard. Les comédies musicales classiques ont été soutenues par les cours de petits Etats princiers comme Rampur ou Gwalior ou Patiyala etc. Les temples aussi ont soutenu les arts de la scène comme la musique et la danse, en particulier la devdasi de l’Andra Pradesh. Parthan, musicien tribal et généalogiste de la communauté Gond ou Charan, musicien et généalogiste des Rajpoutes du Rajasthan ainsi que Gujraat étaient amplement soutenus par les coutumes sociales de ces sociétés, qui leur permettaient de gagner leurs moyens de subsistance. Tous ces systèmes de mécénat ont progressivement cessé, sans donner lieu à aucun autre système de remplacement. Je souhaite étudier ces systèmes afin de proposer quelque chose de nouveau pour la société démocratique indépendante Indienne

biographie

Poète, romancier et essayiste de langue hindi, Udayan Vajpeyi est né à Bhôpal, dans le Madhya Pradesh, en 1960. Médecin de formation, il enseigne aujourd’hui la physiologie au Gandhi Medical College de Bhôpal.

 

Fondateur en 1994 de la revue littéraire d’avant garde Samas, Udayan Vajpeyi a collaboré à plusieurs films documentaires et écrit les dialogues de Char Adhyaya, un long métrage de Kumar Shahani. Outre deux volumes de poésie - dont Adrishya Jivan, Vie invisible - on lui doit Abhed Akash (« Le Ciel indivis »), Conversation avec le cinéaste Mani Kaul, un recueil de nouvelles et un recueil d’essais.

 

Traduit dans plusieurs langues indiennes et étrangères, Udayan Vajpeyi a lui-même traduit en hindi des textes de Octavio Paz, Jorge Luis Borges, Joseph Brodsky, Anton Tchekhov et Philippe Jaccotet. Vie invisible (traduit par Franck André-Jamme et l’auteur, Cheyne éditeur, 2000 ; édition revue et augmentée, éd. Ragage, 2007) est son seul livre disponible en français.

 

"Je suis un poète, nouvelliste et essayiste. En dehors de l’écriture poétique proprement dite, je suis extrêmement intéressé par la recherche et la création des formes poétiques à l’œuvre dans d’autres genres artistiques. Ce désir m’entraîne vers de nombreuses formes d’art incluant le cinéma, le théâtre, ect. J’ai récemment écrit une pièce basée sur une autre pièce écrite en sanskrit par Bhavbhooti, intitulée « Uttarramcharitam ». Elle a été mise en scène par l’un des meilleurs metteurs en scène de notre époque, KN Panikkar. J’ai eu trois enseignants (gurus). L’un était écrivain, Nirmal Varma, un autre était peintre, J. Swarninathan et un autre réalisateur, Mani Kaul. J’écris pour leur rendre hommage. Je me suis intéressé depuis des décennies à la l’histoire de la civilisation indienne et cela m’a ammené à interroger les stratégies de la création des images de cette civilisation par les anciens colonisateurs. J’y ai travaillé avec le célèbre historien, spécialiste des XVIIIe et XIXe siècle indiens, Dharampal."

institut