Sara Keller

Sara Keller
pas labex
pas Eurias

dates de séjour

01/10/2015 - 30/06/2016

discipline

Archéologie et préhistoire
Histoire médiévale

Fonction d’origine

Chercheuse

Institution d’origine

Maison du Patrimoine de l’Alliance française d’Ahmedabad (Inde)

Fonction actuelle

Chercheuse

Institution actuelle

Laboratoire « Orient et Méditerranée » UMR 8167 (France)

pays d'origine

France

projet de recherche

Relations France-Inde. Surat, le comptoir oublié (1668-1787)

Le port de Surat représente l’étape pionnière de la présence française en Inde. Cette ville dynamique de la côte occidentale indienne accueillait déjà de nombreux missionnaires et voyageurs français, quand la Compagnie Française des Indes Orientales (CFIO) décida en 1668 d’y fonder le premier comptoir français en Inde. Méconnu de la bibliographie, ce comptoir eut toutefois un rôle majeur dans la diffusion des initiatives commerciales, religieuses et culturelles françaises en Inde. Le projet de recherche porte sur l’empreinte française dans la ville de Surat et sa portée pour la politique orientale de la France aux XVIIe et XVIIIe siècles. Les travaux s’appuieront prioritairement sur une source historique : à savoir les archives du consulat de Surat conservées au Centre des Archives Diplomatiques de Nantes. L’examen de ces archives participe d’une étude multidisciplinaire dont l’ambition est de répondre aux nombreuses questions relatives à l’impact du comptoir de Surat pour la CFIO, aux modalités de la présence française dans le port de Surat, et enfin à leurs conséquences en termes de transferts culturels, technologiques et matériels.

biographie

Historienne et archéologue du bâti formée en France et en Allemagne, Sara Keller exploite une méthode pluridisciplinaire dans ses travaux portant sur les monuments et les structures urbaines historiques en tant que source d’information pour l’étude des contextes socio-culturels pluriels. Spécialiste de l’architecture médiévale et moderne de l’Inde du Nord, elle travaille notamment sur les villes portuaires du Gujarat et les transferts culturels et technologiques entre l’Orient et l’Occident, dont ces cités sont le théâtre depuis plusieurs millénaires. Elle est rattachée à l’UMR 8167 « Orient et Méditerranée », ainsi qu’au département d’histoire de l’université du Maharaja Sayajirao de Baroda (Gujarat, Inde). Elle mène à ce titre des projets de terrain (voir notamment la base de données APIM), ainsi que des actions de diffusion de la recherche contemporaine portant sur les ports historiques du Gujarat et leur impact sur l’activité commerciale et culturelle de l’océan indien.

publications

institut