Paolo Heritier

Paolo Heritier

dates de séjour

01/01/2017 - 01/04/2017

discipline

Droit

fonction

Professeur

organisme

Université de Turin, Italie

pays d'origine

Italie

projet de recherche

Vico, l’anthropologie dogmatique et sciences cognitives : vers une nouvelle «Scienza Nuova

 

 Paolo HERITIER oriente son programme de recherche en anthropologie dogmatique vers la définition anthropologique et esthétique du concept d’homme face à l’émergence des neurosciences et de la robotique. Après les tournants « iconique » et « linguistique » de la philosophie contemporaine qui évolue vers un « tournant affectif », il questionne la possibilité de retrouver le sens normatif et dogmatique de l’esthétique dans la société, à partir d’une théorie du droit et d’une nouvelle lecture de la « Scienza Nuova » de Giambattista Vico. Les défis lancés par les sciences cognitives et la robotique contemporaine amènent à défendre l’idée (appliquant ainsi le principe du verum factum convertuntur de Vico à un nouveau domaine) que l’homme pourrait bien connaître le robot de l’intérieur puisqu’il est celui qui l’a pensé et anticipé. Cette perspective de recherche implique de redéfinir la méthodologie contemporaine des sciences sociales qui a tenu l’anthropologie à l’écart de la connaissance scientifique telle qu’elle est actuellement reconnue. Cette nouvelle méthodologie se voit évoluer vers une “Scienza Nuova” à partir d’une histoire esthétique de l’image humaine puisqu’elle est la référence philosophique ayant fondé le droit dans la société de consommation. Une telle évolution méthodologique va de l’Empereur Romain au Pape médiéval, du Léviathan Hobbesien aux corps politiques des dictateurs et aux corps médiatiques et commerciaux du capitalisme jusqu’aux actuelles neuroimages du cerveau et des corps robotiques. Le délaissement de tout élément esthétique et de toute anthropologie dogmatique par la robotique et les neurosciences doit être analysé avec un regard critique.

biographie

Paolo Héritier est diplômé en droit de l’Université de Turin et en théologie de l’Université de Milan. Professeur à l’Université de Turin, il enseigne l’anthropologie philosophique et juridique, le droit en sciences humaines et la philosophie du droit à la faculté de droit. Il enseigne également l’épistémologie des neurosciences normatives à la faculté de psychologie. Il a été visiting Professor à Sciences Po Paris en 2000 et à la Cardozo Law School de New York en 2014. Il est directeur des collections Antropologia della libertà et Tôb. Antropologia ed estetica giuridica, de la revue Teoria critica della regolazione sociale et du centre de Droit, Religion et Littérature (DIREL) du réseau ISLL (Italian Society for Law and Literature). Il est également membre de comités scientifiques de divers centres de recherches travaillant dans les domaines de la Loi et de la Littérature (ISLL), de théorie de la communication (CIRCE) et de rhétorique (CERMEG). Ses recherches portent sur l’épistémologie en sciences économiques, la théorie des réseaux et de la complexité, le droit et le cinéma, la théologie politique et l’anthropologie philosophique. Il mène actuellement ses recherches sur les interactions entre l’esthétique juridique, les neurosciences et le droit en sciences humaines. Il porte un intérêt tout particulier à la relation complexe entre « Les Deux Cultures » émanant de la pensée de Giambattista Vico.

institut